Archives
10 août 2015

«Priorité aux projets pionniers»

De l’école d’apiculture au défilé de mode, le fonds de soutien Engagement Migros aide les têtes créatives à concrétiser leur projet. Son responsable, Stefan Schöbi, nous dit plus.

Engagement Migros
Engagement Migros soutient les défilés Mode Suisse se déroulant deux fois l’an (Photo: Martin Baumgartner).
Stefan Schöbi est responsable du fonds de soutien Engagement Migros. (Photo: Tomas Dikk).
Stefan Schöbi est responsable du fonds de soutien Engagement Migros. (Photo: Tomas Dikk).

Stefan Schöbi, comment choisissez-vous les projets que vous soutenez?

Nous recherchons en priorité des projets ayant un caractère pionnier. Nous aidons des personnes qui se lancent des défis novateurs et osent sortir des sentiers battus. Ces gens font souffler un vent de fraîcheur sur la société. Et c’est cela que nous voulons encourager.

Les véritables pionniers ont-ils besoin d’aide? Ne trouvent-ils pas leur propre voie pour concrétiser leurs idées?

En Suisse, les possibilités de financements pour des projets classiques ne manquent pas. Pour les idées nouvelles, cela est plus compliqué. C’est pourquoi, les esprits innovants ont besoin de moyens, de soutiens et d’un réseau: il nous incombe de combler cette lacune.

Le fonds soutient aussi une école d’apiculture. Dans quelle mesure l’encouragement d’un artisanat séculaire est-il porteur d’avenir?

Cette école dispense aux apiculteurs une formation continue adaptée au monde moderne. La santé des abeilles et la lutte contre l’extinction de ces dernières – une question d’une brûlante actualité – constituent les priorités de l’établissement. Les cours s’appuient sur des connaissances anciennes et d’autres plus récentes. Il a par exemple été découvert que ces butineuses supportaient une chaleur allant jusqu’à 45 °C. Or les acariens qui parasitent les couvains ne résistent pas à de telles températures. Voici l’un des nombreux moyens permettant de sauver ces populations.

Vous soutenez aussi les défilés de Mode Suisse. Est-il nécessaire de promouvoir ce secteur glamour?

Notre pays compte nombre de créateurs talentueux qui peinent à tisser des liens avec les professionnels de la branche. Grâce à Mode Suisse, les couturiers peuvent présenter deux fois par an leurs dernières collections aux journalistes spécialisés, aux bloggeurs et aux acheteurs. Yannick Aellen, qui est à l’origine du projet, étend désormais la manifestation à Paris et à Milan pour donner un rayonnement plus international à la mode helvétique.

Comment accompagnez-vous concrètement les projets?

Les échanges constants avec les créateurs sont tout aussi importants que les sommes versées. Nous aidons ces personnes à trouver des solutions concrètes et établissons des contacts avec des experts et des institutions.

C’est-à-dire?

Par exemple, le projet Carvelo de l’Académie de la mobilité vise à populariser l’utilisation de vélos-cargos. Nous soutenons les initiants dans la recherche de partenaires. Ainsi, plusieurs sociétés et une coopérative d’habitation vont bientôt tester ce mode de transport respectueux de l’environnement qui pourrait remplacer la voiture dans bon nombre de situations. Mais, quel que soit le soutien apporté, nous tenons à ce que le projet vole de ses propres ailes après trois à cinq ans au plus tard.

Exemples de projet

Creative Hub
Creative Hub

Creative Hub: ce réseau aide les designers suisses à développer leurs idées et à les commercialiser – en témoignent les lampes signées Thai Hua vendues un temps chez Interio. (Photo: Thai Hua).

Mode Suisse
Mode Suisse

Mode Suisse: deux fois par an, cette manifestation offre aux créateurs helvétiques
la possibilité de présenter leur travail à des professionnels. La prochaine édition se déroulera à Zurich le 21 septembre 2015.
(Photo: Martin Baumgartner).

Musée nationale suisse
Musée nationale suisse

Collection photographique du Musée national suisse: Engagement Migros aide le Musée national suisse à numériser sa précieuse collection de photographies historiques suisses et à la rendre accessible à un public plus large. (Photo: Eduard Müller © Musée national suisse).

Apiculteur
Apiculteur

Ecole suisse d’apiculture (en allemand): les cours sur mesure permettent de former les apiculteurs amateurs aux techniques actuelles. L’accent est notamment mis sur la santé des abeilles. (Photo: Daniel Rihs).

Museomix
Museomix

Museomix: la plateforme internationale Museomix invite créateurs et communicants à réinventer les musées. Après une première édition suisse à Genève en 2014, Museomix franchit la barrière de röstis cette année.
(Photo: Mike Sommer).

Auteur: Michael West