Archives
7 avril 2015

Promesses tenues

En 2014, cinq nouveaux objectifs, liés à la formation des apprentis ou à la protection des abeilles par exemple, ont été atteints dans le cadre du programme Génération M.

Génération M
Le programme Génération M s’engage envers ceux qui feront le monde de demain.

Le choix est si vaste qu’il en donne presque le tournis! Gestionnaire du commerce de détail, opérateur de machines automatisées, mécatronicien d’automobiles, polydesigner, technologue en production chimique et pharmaceutique: à Migros, il est possible d’apprendre une quarantaine de métiers différents.

Forte de 97 000 collaborateurs, l’enseigne est le premier employeur privé de Suisse et, partant, le principal pourvoyeur de places d’apprentissage.

Pour bien démarrer sa vie professionnelle, il est indispensable de disposer d’une bonne formation. C’est la raison pour laquelle Migros a consacré l’une des promesses Génération M à l’apprentissage. Le distributeur s’est ainsi engagé à proposer 3300 places entre 2012 et 2014. Et il a largement dépassé cet objectif: 4103 nouveaux venus ont commencé une formation chez le détaillant au cours de cette période. Ces places sont créées par les entreprises Migros partout où cela est possible et pertinent.

Par ailleurs, l’offre, déjà conséquente, a été complétée par un cursus de recycleur sur trois ans. Les jeunes y apprennent à trier et à entreposer les emballages usagés, d’une part, et à les revaloriser d’autre part.

Les abeilles mieux protégées

Quatre autres objectifs de Génération M ont été atteints l’an dernier. Ainsi, toutes les couches Milette sont désormais garanties FSC, autrement dit le bois utilisé pour la fabrication de la cellulose est issu de forêts exploitées de manière responsable. Migros est également parvenue à ce que le papier et le carton de ses supports publicitaires (prospectus ou affiches, p. ex.) soient eux aussi porteurs du précieux label ou proviennent de matériaux recyclés.

Autre réussite: les restaurants et take-away de Migros ne cuisinent plus que de la viande de bœuf, de veau, de porc et de poulet suisse. Enfin, le distributeur a honoré son engagement relatif aux insecticides et aux produits phytosanitaires en commercialisant exclusivement des articles inoffensifs pour les abeilles.

L’an dernier, Migros a en outre franchi des étapes intermédiaires importantes pour les autres promesses en cours. Ainsi, les comptoirs poissonnerie de l’enseigne ne proposent plus que des espèces issues d’élevages durables ou d’une pêche sauvage respectueuse de l’environnement. Il s’agit d’un jalon-clé qui rapproche l’entreprise de son objectif ambitieux: d’ici à 2020, l’ensemble de l’assortiment devra provenir de sources durables.

Texte © Migros Magazine – Michael West