Archives
24 avril 2017

Pourquoi on attrape des microbes?

Patrick Linder, professeur au département de microbiologie et de médecine moléculaire de l'Université de Genève, répond à la question de Grégory, 6 ans et demi.

Question manuscrite d'enfant
Une question de Grégory, 6 ans et demi.

Patrick Linder, professeur au département de microbiologie et de médecine moléculaire de l'Université de Genève.

«C’est une question intrigante, à laquelle il n’est pas facile de répondre! La microbiologie est justement l’étude de ces organismes que l’on ne peut pas observer à l’œil nu. Ce qui rend les choses un peu compliquées:

contrairement à la morsure d’un chien, on ne peut pas voir quand un microbe nous attaque.

Une chose importante à savoir, c’est que nous sommes entourés par une multitude de microbes. La plupart ne nous font aucun mal, voire nous sont bénéfiques: certains nous aident par exemple à digérer ou encore à produire des vitamines. Il n’y en a qu’une toute petite minorité qui peuvent nous rendre malades. Et nous sommes continuellement en contact avec eux, sans qu’il nous arrive quoi que ce soit.

De manière générale, nos barrières naturelles et nos défenses immunitaires sont suffisamment fortes pour nous protéger.

Mais il arrive que celles-ci soient affaiblies. C’est le cas par exemple des enfants dans les pays en voie de développement, qui sont mal nourris: ils attrapent donc plus facilement des microbes porteurs de maladies. Nous aussi, lorsque nous ne nous nourrissons pas de manière saine et équilibrée, nous tombons plus facilement malades.

Tout dépend également du nombre de microbes qui attaquent notre corps. S’il y en a peu, notre système immunitaire peut se défendre. Mais s’ils sont trop nombreux, nos défenses ne parviennent pas à nous protéger.

Les médicaments aident l’organisme à lutter contre les microbes. Mais attention, tous ne se traitent pas de la même façon.

Pour le rhume ou la grippe, par exemple, il n’est pas utile de prendre des antibiotiques.»