Archives
12 mai 2014

Range Rover Evoque: la voiture qui brise les préjugés

Facilité de conduite, et excellente efficacité énergétique: la Range Rover Evoque a de nombreux atouts pour plaire.

La Range Rover Evoque.
Un profil athlétique et élégant, l’Evoque subjugue et convainc. Elle est imposante sans être trop massive, notamment grâce au jeu de carrosserie bicolore très réussi.

Une fois de plus, le hasard de mon calendrier a bien fait les choses. La semaine pendant laquelle je testais une rutilante Range Evoque coïncidait avec le mariage d’une de mes meilleures amies, Laure.

Leïla Rölli, chroniqueuse automobile à Migros Magazine.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile.

Il est d’usage de mettre ses plus beaux apparats pour ces grandes célébrations, et pour moi qui vois Range Rover comme une marque d’exception, c’est comme si on me prêtait une robe de grand couturier pour l’occasion.

Ça peut paraître exagéré, mais j’ai toujours eu une image très noble de ce concepteur britannique.

Loin d’être déçue, j’ai vraiment adoré me balader avec l’Evoque, mais certains faits sont venus réajuster mes croyances. Etrangement, j’avais l’impression que les Range Evoque étaient des véhicules monstrueusement grands.

Pourtant, on en croise tous les jours, mais mon esprit associait l’Evoque aux autres modèles de la marque, bien plus gros. Ici, on a une voiture de taille moyenne, haute sur pattes, c’est peut-être de là que vient ma confusion. Bien qu’elle ait l’air imposante, ses dimensions ne sont pas du tout extravagantes. Elle est facile à manœuvrer et dispose d’aide au parcage.

A l’intérieur, honnêtement, je pensais me retrouver avec plus de place. Soyons clairs, l’espace ne manque pas, on y est même tout à son aise, mais on est dans un petit SUV de ville et pas dans un grand 4x4. Le plafond n’est pas très haut, les sièges épais et les éléments volumineux, tout ça ajoute au côté cosy, mais empiète sur l’espace.

Autres fausses idées: j’imaginais qu’il fallait dépenser une somme astronomique pour acquérir un tel véhicule, peut-être bien Fr. 90 000.- Eh bien une fois de plus j’avais tort, l’entrée de gamme en coûte la moitié! (Fr. 44 900.-). On imagine aussi que ce genre de véhicule pollue énormément.

Que nenni! Là aussi il y a de gros progrès puisque Range Rover propose, entre autres, une «petite» motorisation de 150 ch qui se classe en catégorie énergétique B et offre des performances très convaincantes. Et pour ceux qui ne s’en satisferaient pas, il existe des versions à 190 et 240 ch, mais dans ce cas, la consommation est nettement plus soutenue.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Du côté du conducteur.
Les places arrière.

L'habitacle On est dans le haut de gamme, les finitions sont magnifiques, les fournitures de première qualité, mais bien qu’on y soit assis comme un roi, on vient à s’étonner du peu de place disponible au vu des dimensions extérieures. L’épaisseur des sièges et du revêtement viennent grignoter quelques centimètres çà et là, mais à l’avant comme à l’arrière on y est fort bien installé.

La technologie Evidemment, l’Evoque propose des outils de dernière génération comme le système audio Meridian son surround, un écran tactile «Dual View», un disque dur et un système de navigation.

L’impact écologique Les grosses voitures ont souvent mauvaise presse, mais la Range Evoque fait des efforts en matière d’écoresponsabilité. Elle est constituée de 16 kg de plastique recyclé et de 21 kg de matériaux naturels et renouvelables. Sur plus de 1600 kg, ce n’est pas grand-chose, mais c’est un début! De plus, toutes les motorisations à turbocompresseurs ont été allégées au maximum et limitées à 4 soupapes pour réduire consommation et émissions de CO2.

Le tableau de bord.

Le tableau de bord Elégant, intuitif et ergonomique, le tableau de bord intègre une console de commande incurvée qui suit le mouvement du bras. On trouve par exemple des cuirs à couture double, des détails chromés, un écran tactile simple d’utilisation et des cadrans faciles à lire.

© Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli