Archives
9 novembre 2015

Redonner le sourire aux enfants

Cette année, la collecte de dons que Migros organise à Noël sera destinée aux enfants défavorisés en Suisse. Envoyez une photo de vous petit! Pour chaque cliché, l’enseigne reversera cinq francs à des associations caritatives. Des célébrités montrent l’exemple.

Ottmar Hitzfeld enfant
1) Ottmar Hitzfeld

Le reconnaissez-vous, ce gamin malicieux avec son élégante raie sur le côté? Mais oui, il s’agit bien d’Ottmar Hitzfeld, l’ancien entraîneur de notre l’équipe nationale de football! Déroulez le texte ci-dessous pour découvrir les noms correspondants aux photos d’enfance de ces Suisses et Suissesses désormais célèbres.

Et s’ils arborent leur plus beau sourire, c’est pour vous inciter à participer à la grande collecte de dons que Migros organise cette année. A chaque fois qu’un lecteur téléchargera une photo de lui enfant sur www.ayezducoeur.ch, l’enseigne reversera cinq francs à des associations.

Les fonds soutiendront les projets de Caritas Suisse, du Secours d’hiver, de l’Entraide protestante Suisse et de Pro Juventute, qui viennent en aide aux enfants défavorisés. Dans notre pays, la pauvreté et l’exclusion sociale touchent un enfant sur dix. En lançant l’action #ayezducœur, Migros souhaite attirer l’attention sur cette triste situation. A la fin de l’année, le détaillant doublera la somme jusqu’à concurrence d’un million de francs.

Si vous souhaitez faire un don, envoyez un SMS contenant le mot-clé «ENFANTS» au n° 455, effectuez un virement bancaire sur le compte PC 30-620742-6, ou rendez-vous sur www.migros.ch/noel

Leurs souvenirs d’enfance

Ottmar Hitzfeld
Ottmar Hitzfeld

1) Ottmar Hitzfeld, ancien entraîneur de l’équipe nationale de football, 66 ans
«J’ai l’air d’avoir été un premier communiant comblé. Je me souviens d’une grande fête avec toute la famille et d’une montagne de cadeaux – d’ailleurs, après cela, il a fallu que je remercie tout le monde personnellement.»

Manuella Maury
Manuella Maury (photo: RTS/Anne Kearny)

2) Manuella Maury, journaliste et présentatrice TV, 44 ans
«Mes parents travaillant toute l'année au restaurant familial, ce sont les clients, devenus des amis, qui m’ont offert les séjours en montagne, comme ici, à la cabane des Dix. Quand on crapahute enfant dans les grands espaces, on garde cet air dans les poumons pour le reste de sa vie et le goût profond de la liberté.»

Christa Rigozzi
Christa Rigozzi

3) Christa Rigozzi, Miss Suisse 2006, 32 ans
«Sur cette photo, j’ai 2 ans et demi. Mes grands- parents ont une maison de vacances à Mornera (TI). J’y passais un mois tous les étés. Après deux semaines à la mer avec mes parents, c’était un beau changement.»

Tomi Tomek
Tomi Tomek

4) Tomi Tomek, présidente de l’association SOS chats, 63 ans
«J’avais 2 ans. Cette photo a été prise pour ma famille en Roumanie (mon père était né à Bucarest et sa famille ne pouvait pas venir en Europe nous rendre visite, il était alors interdit de quitter le pays). Ma grand-mère était couturière et avait fait cette blouse exprès pour la photo. J’avais un peu peur, mais dès le moment où le photographe m’avait donné la peluche, c’était bon, j’aimais déjà les félins en peluche!»

Maya Graf
Maya Graf

5) Maya Graf, conseillère nationale, 53 ans
«Ce cliché a été faite par un photographe. J’étais en 3e primaire. J’aimais bien l’école, mais les autres élèves nous prenaient pour des têtes de Turcs, nous les enfants de paysans des environs de Sissach (BL), et nous insultaient. Mais nous étions solidaires et nous nous amusions bien sur le chemin de l’école.»

Bastian Baker
Bastian Baker (photo: François Wavre, lundi13)

6) Bastian Baker, auteur, compositeur et interprète, 24 ans «Mes premiers pas avec la musique... avec ma première guitare reçue à Noël. Je devais avoir dans les 7 ans.»

Mathieu Fleury
Mathieu Fleury

7) Mathieu Fleury, secrétaire général de la Fédération romande des consommateurs (FRC), 44 ans «J’associe mon enfance au bonheur de pouvoir choisir d’être qui on veut. Pas de jouer à l’indien, mais d’être vraiment un indien (ou un policier, un voleur…). Puis la raison a tendance à gagner du terrain sur l’imagination… mais on peut résister et laisser aux rêves la place qu’ils méritent! »

Hansueli Siber
Hansueli Siber

8) Hansueli Siber, chef du département Marketing de Migros, 49 ans
«Pour citer Albert Einstein: “Le mot progrès n’aura aucun sens tant qu’il y aura des enfants malheureux.’’ A nous d’agir!»

Géraldine Savary
Géraldine Savary (photo: Freshfocus)

9) Géraldine Savary, conseillère aux Etats vaudoise, 47 ans

«La Valsainte, sur les hauts de Bulle, en Gruyère, avec mon père et le frère Meinrad, 1971. C’est vraiment le lieu de mon enfance. Ma mère était l’institutrice engagée par le couvent des chartreux pour enseigner aux enfants de paysans qui y louaient des terres. Alors je passais mes journées avec les moines. Ensuite, quand nous sommes descendus à Bulle, nous y passions toutes les vacances d’hiver. Depuis, j’aime la neige, les forêts, le froid tranchant. Le frère Meinrad, portier du couvent, avec sa barbe et sa bure, était pour moi comme un ange bienveillant. Je pense à lui encore très souvent».

Thierry Meury
Thierry Meury (photo: Michal Florence Schorro)

10) Thierry Meury, humoriste, 49 ans
«Cette photo a été prise dans le jardin de la maison de ma tendre enfance. Je dois avoir un an et demi. Ce jardin était complètement sauvage étant donné que cette demeure, une maison communale de plusieurs logements sociaux, n’était habitée que par des ouvriers qui n’avaient pas vraiment le temps d’entretenir les alentours. Du coup, les plantes qui y poussaient étaient plus grandes que moi et un petit sentier s’était naturellement dessiné au beau milieu de cette petite forêt «tropicale». C’était mon petit parc d’attractions, mon espace de rêve et de liberté. Jusqu’au jour où un nouveau locataire a tout rasé pour y mettre du gazon! Je lui en veux encore…»

Brigitte Rosset
Brigitte Rosset (photo: Pierre Vogel)

11) Brigitte Rosset, comédienne, 45 ans
«La photo date de 1974 et on l’a faite sur l’île de Porquerolles (F). On nous avait prêté une maison, il y avait des tortues dans le jardin et c’était l’insouciance des vacances. C’est l’année où j’ai appris à nager et où j’allais commencer l’école. C’était aussi la dernière fois que nous sommes partis les quatre enfants ensemble, puisque j’ai des frères et sœurs qui sont plus âgés que moi. Et c’est mon plus lointain souvenir.»

Pierre Keller
Pierre Keller (photo: Vincent Thibert)

12) Pierre Keller, président de l’Office des vins vaudois, 70 ans
«Né à Gilly qui était encore, à cette époque, un joli village vaudois, j’ai passé toute ma jeunesse avec mes parents, entourés de vignerons et de paysans. J’ai toujours aimé cette simplicité, les odeurs de la divine cuisine de ma mère. Ici, j’ai environ 2 ans et on me voit avec ma sœur Andrée, qui habite toujours la maison familiale. Je retrouve toujours ce bonheur et cette simplicité des années d’après-guerre.»

Metin Arditi
Metin Arditi (photo: Laif)

13) Metin Arditi, écrivain, envoyé spécial de l’Unesco pour le dialogue interculturel, 70 ans
«Sur cette photo, prise lorsque j’avais 14 ans, je joue Noé, dans la pièce éponyme d’André Obey, qui durait deux heures. J’étais heureux comme un pape. De 7 à 18 ans, j’étais en internat à l’Ecole nouvelle de Paudex, près de Lausanne. Mes plus beaux moments furent indiscutablement ceux durant lesquels je faisais du théâtre. Dans ces instants, la séparation avec la famille se faisait moins sentir. La tristesse laissait la place à l’intensité du jeu.»

Nicolas Bideau
Nicolas Bideau (photo: Olivier Evard)

14) Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse, 46 ans
«Col de la Lé, 1979, au-dessus de la cabane de Moiry (VS). J’ai 10 ans, les premiers pas en haute montagne. Je suis les traces de mes parents dans la neige ma mère se retourne et prend une photo de son fils si fier d’avoir passé la barre des 3000 m. Un moment, un souvenir comme un déclencheur. Une porte qui s’ouvre sur une passion pour la montagne qui ne me quittera plus. Cet été, sur l’arête qui me menait aux 4634 m de la pointe Dufour, je me pose la question de l’origine de cet amour pour la montagne. Et j’ai pensé très fort au petit garçon de la photo, c’est là que tout a commencé. Un souvenir fondateur.»

Henri Dès
Henri Dès (photo: Ludovic Péron)

15) Henri Dès, chanteur pour enfants, 74 ans
«On me voit avec ma sœur Nicole et son petit sac à main. La photo en noir blanc ne dit pas de quelle couleur sont nos manteaux. Réponse: vert comme le tapis de billard récupéré par notre papa et dans lequel ils ont été taillés. On devait avoir 5 et 6 ans je pense. La photo a été prise à Lausanne vers 1945.»

Lolita Morena
Lolita Morena

16) Lolita Morena, comédienne et animatrice TV, 55 ans
«C’est dans le jardin de la maison de mes grands-parents en Italie et j’avais 2 ans et demi. J’étais contente, car, pour la photo, mes grands-parents voulaient mettre une poule dans mes bras et mon grand-papa était allé la chercher. C’est un chouette souvenir, car déjà à l’époque, j’aimais les animaux.»

DJ Antoine
DJ Antoine

17) DJ Antoine, producteur de musique, 40 ans
«J’avais 13 ans et je me souviens comme je me sentais cool avec mes lunettes de soleil et ma veste en jeans. C’est drôle de voir que la mode actuelle reprend certaines de ces tendances.»

Heinz Karrer
Heinz Karrer

18) Heinz Karrer, président d’Economisuisse, 56 ans

«Sur cette photo, j’ai 8 ans et je randonne dans l’Alpstein Rotsteinpass-Säntis (AI/SG) avec mon père. Enfant déjà, j’étais passionné de sport de montagne.»

Denise Biellmann
Denise Biellmann

19) Denise Biellmann, patineuse artistique, 52 ans
«J’avais 4 ans lorsque cette photo a été prise. Comme souvent le dimanche, nous étions partis en excursion familiale. Ce jour-là, nous nous trouvions au Parc Pré Vert de Rüschlikon (ZH). Je ne sais pas pourquoi j’ai l’air aussi sceptique – ça n’a très certainement rien à voir avec la boisson chocolatée que je suis en train de boire.»