Archives
6 juillet 2015

Même pas mouillé!

«Et si, pour épater vos amis, vous renversiez votre verre sans perdre une seule goutte d’eau?»

Le phénomène

Si le carton tient tout seul et empêche ainsi le verre de se vider, c’est à cause de la pression atmosphérique. En fait, l’air qui nous entoure a un poids et il appuie aussi bien sur tout notre corps que sur la carte postale. Et comme la pression qu’il exerce sur celle-ci est plus forte que le poids de l’eau contenu dans le verre, le carton reste collé comme une ventouse. A noter que la pression atmosphérique diminue avec l’altitude. Du coup, si Zaak faisait cette expérience au sommet de l’Everest, il risquerait bien de se mouiller les pieds.

L'expérience

Le matériel: un verre à pied, de l’eau, des ciseaux et une carte postale.
Le matériel: un verre à pied, de l’eau, des ciseaux et une carte postale.

Zaak a déjà rassemblé tout le matériel nécessaire à cette expérience: un verre à pied, de l’eau, des ciseaux et une carte postale. Par exemple, la très moche que vous a envoyée votre vieille tante pour Noël.

Découper la carte postale.
Découper la carte postale.

Sans pitié, vous allez maintenant découper la fameuse carte postale de votre vieille tante. L’idée est que le bout de carton restant puisse recouvrir le verre, sans toutefois trop dépasser des bords. C’est fait?

Poser le carton sur le verre rempli à ras bord.
Poser le carton sur le verre rempli à ras bord.

Comme Zaak, vous devez remplir le verre à ras bord. Encore une goutte… Stop! Ensuite, il faut poser le carton sur le verre. C’est le côté glacé, celui où il y a l’image, qui doit toucher la surface de l’eau.

Zaak retourne le verre...
Zaak retourne le verre...

Notre assistant met deux doigts sur le carton. Puis, il retourne le verre, en appuyant sur le carton pour qu’il reste bien plaqué. Il retire sa main et – ô miracle – le carton tient tout seul. Waouh!!!

Texte © Migros Magazine – Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Bernard-Reymond