Archives
6 mars 2017

Sandra, la Suissesse moyenne

A quoi ressemblerait la femme suisse standard si elle existait? Nous en avons brossé le portrait à partir de données tirées de statistiques et d’études diverses. Le résultat est sans surprise: une quadra dynamique qui travaille à temps partiel et s’occupe de son foyer.

Sandra, la femme suisse standard.

Une femme de son époque

Sandra, 43 ans, mariée et professionnelle de la santé.Voilà, en très résumé, le profil de la Suissesse moyenne. Que peut-on dire encore? Qu’elle vit en ville et est locataire. Qu’elle se brosse les dents deux fois par jour à l’instar de 53,7% des femmes. Qu’elle abat la grande majorité des tâches ménagères. Qu’elle est salariée et qu’elle n’occupe pas un poste à responsabilité.

Et aussi que son premier enfant, elle l’a eu vers 30 ans. Qu’elle se déplace un peu à pied et beaucoup en voiture. Elle prend aussi le train à l’occasion. Qu’elle connaîtra durant sa vie six partenaires sexuels. Que son couple traversera vraisemblablement plusieurs crises. Et que le risque de divorce avec Daniel est très important…

«Méthodologiquement, l’ensemble de ces mesures estimées à partir d’enquêtes spécifiques ne permet pas de dresser un portrait réaliste et représentatif d’un individu», nous a avertis l’Office fédéral de la statistique (OFS). A défaut, nous avons donc tenté d’imaginer, à partir des données les plus significatives que nous avons récoltées, à quoi ressemblerait le quotidien d’une Suissesse moyenne… A vous maintenant de voir si vous vous reconnaissez dans ce portrait!

Une journée avec Sandra, la femme suisse standard

6 h 00 Poids et mesure«L’incontournable rituel du matin, c’est la balance. Je pèse 64,5 kg pour 164,6 cm. J’ai lu dans un journal français, qui citait une étude anglaise, que nous les Suissesses étions les femmes les plus fit d’Europe!»

7 h 00 Blouse blanche«Je suis infirmière et je travaille à temps partiel depuis que j’ai des enfants. A 63,7% très précisément. Ce qui me révolte dans ce pays, c’est que nous les femmes sommes toujours moins bien payées que les hommes. A temps plein, ils gagnent en moyenne 6751 francs brut par mois et nous seulement 5907. Vous trouvez ça normal?»

14 h 00 Les enfants d’abord«Le mercredi après-midi, j’ai congé. Je supervise les devoirs de Luca (13 ans) et de sa sœur Sara (10 ans). Et après, je conduis ma fille à sa leçon d’équitation et mon fils à son cours de natation. Avoir 1,54 enfant, ce n’est vraiment pas de tout repos. Heureusement, les miens sont plutôt sympas.»

Swiss Loto «Chaque mois, je remplis trois grilles de loto. L’idée de gagner me fait rêver… Qu’est-ce que je ferais si je devenais millionnaire? Je crois que j’arrêterais de travailler et que je me paierais les services d’une femme de ménage.»

17 h 00 Sport et sueur«Deux fois par semaine, je pratique une activité physique assez intense. Histoire de garder la forme et les formes. C’est soit fitness, soit nordic walking. En fait, ça dépend de la météo et de l’humeur du moment.»

20 h 00 Corvées«Une fois le souper terminé, je me lance parfois dans le repassage pendant que mon mari regarde les nouvelles à la télé. Comme il travaille à plein temps, je me coltine pratiquement deux fois plus de tâches ménagères que lui. Mon homme, c’est le roi de la bricole, du gril et de la fondue, et moi je suis un peu sa… bonne.»

22 h 00 Au lit!«Le soir, généralement, je suis crevée, vidée, lessivée. Alors, c’est lecture et dodo! Bon, avec Daniel, on fait quand même 7,27 fois l’amour par mois. Ce n’est pas si mal après quatorze ans de mariage, non?»

Texte: © Migros Magazine | Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Christophe Chammartin