Archives
4 avril 2016

«Sans spray contre les ours, je ne pars pas en promenade»

La vie d’Anju (11 ans) est remplie d’aventures, d’expériences avec les animaux et de liberté. Elle en est complètement ravie. Seuls les ours menaçants pourraient la contraindre à renoncer à ce mode de vie.

Anju, 11 ans, son frère Lou, 8 ans, et sa sœur Ava, 4 ans, vivent retirés aux confins du Canada. Tous trois sont venus au monde dans leur maison, c’est-à-dire une cabane de rondins perdue au milieu de nulle part. Ils connaissent la Suisse car ils ont passé des vacances chez leurs grands-parents, à Berne et à Thoune. Anju en a profité pour manger des mille-feuilles et, naturellement, du chocolat.

Ses parents, Carmen, 37 ans, et Robert, 57 ans, ont quitté la Suisse il y a douze ans. Ils se sont installés dans le Yukon, à l’extrême nord-ouest du Canada, pour un nouveau départ dans la vie, au milieu de la nature. Ils vivent dans cet endroit, à 65 kilomètres de la ville de Whitehorse, directement au bord de la Wheaton River, avec leurs enfants, des chiens, un cheval, un âne et une multitude de petits animaux. Ils reçoivent cependant de nombreuses visites à l’enseigne de leur entreprise d’excursions, la «Wheaton Aventure» .

Chaque fois que c’est possible, Anju prend d’ailleurs part aux randonnées proposées. Pour son père, qui conduit les voyageurs, elle fait figure d’assistante enthousiaste grâce à ses connaissances de la nature et des animaux. Sans parler de son savoir-faire en cuisine.

«Pour aller à l’école, je prends le bus. Le trajet dure une demi-heure à l’aller et une demi-heure au retour. Pour le repas de midi, j’emporte avec moi une «lunchbox» de la maison. Je vais en classe du lundi au jeudi. Vendredi, c’est ce que nous appelons le «homeschooling» (travail scolaire à la maison). Mes parents me donnent des cours d’allemand, ainsi qu’à Lou.

Anju avec son âne.

Ce que je préfère, c’est m’occuper des animaux. Pour les nourrir ou pour nettoyer leur étable, j’ai à peu près besoin d’une demi-heure. Je m’y mets de préférence quand j’ai congé à l’école. Pendant les vacances d’été, j’ai la permission d’accompagner mon père quand il part en excursion avec des familles. C’est l’occasion d’observer des élans, des ours, des aigles, des chacals. Nous pêchons aussi. Je cuisine également volontiers. Sur le feu, je prépare par exemple du risotto ou des pizzas. De la même manière, je donne un coup de main pour aller chercher de l’eau, pour faire la vaisselle ou pour monter et démonter les tentes. Quant aux enfants des touristes, je leur montre comment on peut parfaitement s’amuser avec des objets tiré de la nature.

Anju avec son chien.

Anju en train de faire la cuisine.

Notre maison fonctionne à l’énergie solaire. En conséquence, nous veillons à économiser le courant. Nous n’avons pas non plus d’eau chaude dans la douche. Par ailleurs, ni mon frère ni ma soeur ni moi-même ne possédons de gadgets électroniques. Nous n’avons pas non plus de télévision. Nous utilisons cependant un ordinateur pour communiquer avec nos grands-parents via skype. Et puis, nous regardons volontiers des DVD.

Anju avec sa soeur Ava et son frère Lou.

Depuis qu’un ours s’est emparé d’un de nos moutons dans notre exploitation, je ne me rends au petit coin qu’accompagnée d’un de nos chiens gardien de troupeaux étant donné que nos WC se trouvent à l’extérieur. Pendant les randonnées ou les excursions en canoë, j’emporte toujours un spray contre les ours. Je pourrais ainsi me défendre en cas d’attaque. Je n’ai pourtant pas de crainte particulière vis-à-vis des ours. Je les respecte.»

Texte © Migros Magazine – Gabriela Bonin

Auteur: Gabriela Bonin

Illustrations: Olaf Hajek