Archives
21 décembre 2015

Savoir-faire et rendement

Migros est l’un des premiers détaillants au monde à proposer des noisettes selon le programme de développement durable Utz. Une solution qui profite tant aux producteurs qu’aux cueilleurs.

Cueilleuses de noisettes
Sur la côte turque de la mer Noire, les cueilleuses récoltent les noisettes à même le sol.

Si les trois quarts de la production globale des noisettes viennent de Turquie, les rendements à l’hectare n’en restent pas moins modestes. En collaboration avec Utz Certified, Migros a développé un nouveau programme autour de cette noix qui s’efforce d’améliorer les méthodes de culture et les conditions de vie des cueilleurs: «Nous ne sommes qu’au début de la phase d’application des standards. Les agriculteurs doivent en intégrer progressivement les critères. Cependant nous avons déjà enregistré nos premiers succès», explique Martin Lobsiger, responsable développement durable chez Delica, une entreprise de la M-Industrie, lors d’une récente visite sur place.

On remarque que malgré des conditions climatiques idéales pour la culture des noisettes – soit des températures élevées et des précipitations suffisantes – les rendements à l’hectare au bord de la mer Noire sont moitié moins élevés qu’en Italie. Cela s’explique notamment par des plantations insuffisamment entretenues et des noisetiers trop âgés. Pour y remédier, des conseillers spécialement formés dispensent désormais des connaissances agraires de base aux paysans: ils leur montrent comment abattre les arbustes vieux et improductifs, tailler correctement ceux qui sont sains, lutter contre les parasites et faire en sorte que les noisettes subissent tout le processus, de la récolte au séchage, sans perdre en qualité. Le cahier des charges Utz inclut également des méthodes de gestion écologique d’une exploitation, notamment l’utilisation parcimonieuse de l’eau.

De meilleures récoltes – de meilleures perspectives

Un autre défi majeur tient dans les conditions de travail des cueilleurs, pour la plupart des immigrés kurdes allant d’une exploitation à l’autre, souvent avec toute leur famille pour œuvrer à la cueillette des noisettes. Ils bénéficient à présent d’une formation ainsi que d’un logement sécurisé et équipé de sanitaires. Les enfants des travailleurs sont également pris en charge dans les premières garderies. En outre, les travailleurs doivent désormais s’enregistrer à leur arrivée, ils obtiennent ainsi des contrats écrits et ratifiés par les paysans.

Les premières noisettes récoltées dans le cadre de ce projet pionnier sont depuis peu en vente. «Grâce à l’engagement de Migros, nous pouvons aider encore plus de paysans et de cueilleurs», se réjouit Han de Groot, directeur d’Utz Certified. L’un de leurs principaux objectifs est ainsi atteint: dispenser aux paysans un savoir-faire leur permettant d’accroître leurs récoltes. L’expérience turque montre que les agriculteurs profitent au mieux de ces connaissances et déjà se profilent des rendements plus élevés. Grâce à cela, ils pourront augmenter leurs revenus et améliorer leurs conditions de vie. Un avenir meilleur en perspective.

Auteur: Anna-Katharina Ris

Photographe: Martin Lobsiger