Archives
27 janvier 2014

Se soigner avec l’aromathérapie

Les huiles essentielles peuvent permettre de parer à de nombreux soucis de santé. Esther Carrard Hagmann, thérapeute diplômée et enseignante à l’Ecole-club Migros Vaud, vous apprend comment les apprivoiser.

Esther Carrard Hagman en train de se servir parmi les flacons d'huiles essentielles en souriant
Grâce aux cours d’Esther Carrard Hagmann, l’aromathérapie n’aura plus de secrets pour vous.

Les huiles essentielles permettent de soulager de nombreux maux. Par ailleurs, leur utilisation est simple, mais il s’agit de connaître et respecter quelques principes de base. Esther Carrard Hagmann, thérapeute diplômée et enseignante à l’Ecole-club Migros Vaud, vous montre comment préparer deux mélanges, l’un contre le rhume et l’autre contre les douleurs articulaires et maux de dos. Les résultats sont époustouflants, car les huiles essentielles pénètrent immédiatement dans l’organisme.

A noter:

  • Il n’est pas nécessaire de se soucier de la quantité exacte utilisée pour préparer les mélanges proposés, car cela aura peu d’influence sur le résultat final.
  • Les enfants peuvent être soignés avec ces mêmes mélanges, mais à doses moindres, ou alors en mélangeant le produit avec de l’huile végétale.
  • Si la peau réagit à une huile essentielle, appliquer un peu d’huile végétale et frictionner: cela calmera l’irritation.
  • La préparation contre les refroidissements se conserve plusieurs années, à température stable et à l’abri de la lumière. Celle contre les douleurs articulaires se gardera jusqu’à la date d’expiration de l’huile de millepertuis.

A souligner: ces mélanges ne remplacent pas une visite chez le médecin.

Mélange contre les refroidissements

Huiles essentielles utilisées: pin sylvestre, ravensare et eucalyptus radié.

Le flacon de verre vide.
Un flacon de verre est idéal pour ce projet.

Prendre un flacon de verre.

L'aromathérapeute en train de verser l'huile essentielle
Un dosage précis n’est pas particulièrement important.

Faire tomber 60-70 gouttes dans la mesurette graduée ou, si l’on est impatient, enlever le compte-gouttes du flacon d’huile et verser «à l’œil» un tiers du flacon dans la mesurette. Le dosage précis n’est pas particulièrement important.

Les trois flacons d'huiles essentielles et celui du mélange.
Ajouter un tiers de chaque type d'huile essentielle.

Ajouter un tiers de la seconde huile, puis un tiers de la troisième. Fermer ensuite le bouchon avec la boule en verre, puis visser le bouchon sur le flacon.

Pose de l'étiquette
N'oubliez pas l'étiquette!

Attention: ne pas oublier d’étiqueter le flacon! L’étiquette permet en effet à la fois d’informer, et de protéger le mélange en opacifiant le flacon.

Le flacon entrain d'être agité
Pour terminer, agitez le flacon.

Agiter un peu le flacon pour bien mélanger les huiles.

Un doute subsiste? Relaxez-vous et regardez notre vidéo exclusive ci-dessous, qui reprend la démarche tout en douceur...

Mélange contre les douleurs articulaires

Huiles utilisées: huile végétale de millepertuis (une huile anti-inflammatoire, mais attention, elle est aussi photosensible!) et huiles essentielles de gaulthérie et d’eucalyptus citronné.

L'aromathérapeute présente les flacons.
Une combinaison d'huiles essentielles choisie avec soin par l'aromathérapeute.

Verser dans le flacon 30 ml d’huile de millepertuis, 10 ml d’huile essentielle de gaulthérie et 10 ml d’huile essentielle d’eucalyptus citronné. Fermer le flacon puis agiter doucement.

Usage: en friction, 2 à 3 fois par jour, pour soigner les douleurs articulaires, un lumbago, des maux de dos, etc.

Un parfum d’ambiance vivifiant

Ingrédients pour un spray de 30 ml: 1,5 ml (équivaut à environ 30 gouttes) d’huiles essentielles de son choix.

Par exemple, pour un parfum vivifiant: 20 gouttes d’huile essentielle d’Orange, 8 gouttes de Mandarine, 2 gouttes de Patchouli. On complète ensuite avec de l’alcool, acheté en pharmacie.

Agiter doucement le spray, puis pulvériser à volonté.

A noter: les huiles essentielles de racine ou résinées (comme le Patchouli, Vétiver, Encens, etc.) permettent que l’odeur d’un mélange subsiste plus longtemps après la pulvérisation.

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Mathieu Bernard-Reymond