Archives
23 mai 2016

Sourire, l’outil multifonction

Le saviez-vous? La chronique d'Isabelle Kottelat.

Le saviez-vous? La chronique d'Isabelle Kottelat.

Tous les modes d’emploi de bonheur intégral pour les nuls le préconisent: commencer sa journée en se souriant dans le miroir c’est la démarrer du bon pied. Même si le sourire sonne un peu faux face à une mine froissée et encore marquée par les draps.

C’est qu’un sourire, même forcé, entraîne des effets bénéfiques directs pour la santé, sur les battements du cœur, le stress, les tensions, la fabrication d’anticorps…

C’est une des vertus du faire-semblant. Comme imiter les postures des gens heureux ou confiants pour le devenir: se tenir droit, la tête haute, regarder devant soi, le torse fier, un demi-sourire aux lèvres fait déjà du bien. Parce que si les émotions influencent notre corps – fermé, contracté, replié lors d’émotions négatives – c’est aussi vrai dans l’autre sens.

Adopter une posture ouverte de personne joyeuse pousse à l’être.

Les vertus du sourire qui ne coûte rien et rapporte beaucoup s’appliquent non seulement dès le début de la journée pour illuminer son humeur mais aussi dès le début de la vie, pour booster… bébé! Sa mémoire en tout cas.

D’après une étude de chercheurs de l’Université mormone Brigham Young, aux Etats-Unis, avec des enfants de 5 mois, les bambins se souviennent mieux de ce qui est associé à un sentiment positif. Le sourire, les émotions heureuses stimulent l’intérêt et l’attention des tout-petits et donc leur capacité de mémorisation.

Texte: © Migros Magazine | Isabelle Kottelat

Auteur: Isabelle Kottelat