Archives
25 février 2013

Spiritus Sanctus Bonus Findus

Benoît XVI, Daniel Vasella, lasagnes au cheval, grippe et CFF: Marie-Thérèse Porchet passe l'actualité au crible.

Portait de Marie-Thérèse 
Porchet, 
née Bertholet dans son nouveau costume rose (photo: Mathieu Rod)
Marie-Thérèse 
Porchet, 
née Bertholet.

Il a eu raison de jeter l’éponge, Benoît XVI. Son bulletin de santé n’était pas très encourageant: «diminué physiquement, facultés de discernement appauvries, signes de démence sénile». Et encore, ça c’était le bulletin du jour de son élection!

Pour sa succession, les paris sont ouverts: certains prédisent que ce sera un Africain, d’autres un Sud-Américain, on parle aussi d’un Canadien… Une chose est sûre: ce sera un vieux. Le Vatican est quand même le seul EMS où c’est chaque fois un des pensionnaires qui devient directeur!

Autre héros de la semaine, qui lui, contrairement au pape, a totalement raté sa sortie, c’est Daniel Vasella, qui devait toucher 72 millions de la part de Novartis pour ne plus travailler, et qui y a finalement renoncé. Mais qui prétend maintenant que s’il avait touché cette petite prime de départ, il l’aurait reversée à une bonne œuvre… Probablement au comité d’Economie suisse contre l’initiative Minder!

Enfin, je suis obligée d’évoquer un autre scandale: les lasagnes au cheval pur bœuf! Les Français sont choqués. A la décharge de leur ministre de l’Agriculture, ce n’est pas facile de défendre la vache quand on s’appelle Stéphane Le Foll! Quant aux Anglais, ils sont indignés. Il faut dire qu’en Grande-Bretagne, le cheval, on le respecte, on le vénère, parfois même, comme le Prince Charles, on l’épouse!

Heureusement, il y a aussi des bonnes nouvelles. Les CFF, qui ont toujours eu le sens des priorités, vont investir 14 millions pour moderniser les toilettes des trains. Il faut dire que les chiffres sont impressionnants: dans les trains suisses, la chasse est tirée 135 000 fois par jour. Evidemment, les statistiques sont faussées par les usagers qui ont mangé au wagon-restaurant, qui tirent ladite chasse une vingtaine de fois chacun. N’empêche que c’est peut-être ça la solution pour les pendulaires: multiplier le nombre de toilettes dans les trains. Parce que là au moins, vous êtes sûr d’être assis.

Enfin, vous avez vu qu’en ce moment la grippe fait des ravages. Même les personnes vaccinées tombent malades. Alors réjouissez-vous: si vous avez une fièvre de cheval… ça pourrait bien être du bœuf!

Auteur: Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet

Photographe: Mathieu Rod