Archives
29 mai 2012

Sport pour tous

Migros soutient la plupart des grandes courses populaires de Suisse et s’engage ainsi en faveur de la santé publique. La preuve par six.

Coureurs en montagne
Entre glaciers et éboulis, les coureurs vont jusqu’à la limite de leurs forces, surmontant de longues distances et de forts dénivelés. (Photo: Keystone/Arno Balzarini)

C’est un véritable mouvement populaire qui s’empare chaque printemps du pays. Avec le retour des beaux jours, des centaines de milliers de femmes et d’hommes de tous âges participent à nouveau à de grandes épreuves de course à pied. Ils envahissent le centre des villes et prennent possession des rues habituellement réservées aux voitures. Ils défilent sur les rives des lacs ou sillonnent les paysages vallonnés des Préalpes. Certaines manifestations ont lieu en montagne: entre glaciers et éboulis, les coureurs vont alors jusqu’à la limite de leurs forces, surmontant de longues distances et de forts dénivelés.

Aussi différentes soient-elles, ces épreuves sportives ont souvent un point commun: Migros est de la partie en tant que sponsor. Par son engagement, le distributeur assure l’existence même de ces grands événements.

Dans le cadre de la campagne Génération M, Migros promet de plus de soutenir chaque année des courses populaires pour plus de 200 000 sportifs jusqu’en 2015.

Les six courses présentées ici, auxquelles Migros apporte son soutien, illustrent la diversité de cette activité toujours plus populaire.

La plus grande

Le Grand-Prix de Berne est un aimant qui attire les amateurs de course à pied même par la plus maussade des météos. Lors de la dernière édition, le 12 mai, il pleuvait à flots. Pourtant, cela n’a pas empêché plus de 25 000 sportifs d’y prendre part.

C’est donc à juste titre que les organisateurs nomment cette épreuve «la plus grande course populaire de Suisse». Les différents parcours couvrent des distances allant de 1,7 à 16,1 kilomètres. Le plus long relie les sites les plus célèbres de Berne: fosse aux ours, tour de l’Horloge, hôtel de Ville, parc du Dählhölzli, palais fédéral et cathédrale. Deux tiers des participants sont bernois. L’événement est aussi une forme de patriotisme: en participant à «leur course», les Bernois manifestent l’amour qu’ils portent à leur ville.

Bon à savoir: Pour coureurs débutants, sportifs entraînés et professionnels. Prochaine édition le 18 mai 2013, www.gpbern.ch

A Berne, les femmes de tous le pays 
sont à l’honneur puisqu’une course leur est exclusivement réservée. (Photo: Keystone/Arno Balzarini)
A Berne, les femmes de tous le pays 
sont à l’honneur puisqu’une course leur est exclusivement réservée. (Photo: Keystone/Arno Balzarini)

La plus féminine

La Course féminine suisse, à Berne, est le plus important événement sportif féminin du pays: près de 14 500 coureuses sont attendues en juin pour la prochaine édition. Les parcours de 0,5 à 15 kilomètres illustrent la diversité de la ville fédérale: ils mènent le long de l’Aar ou à travers le quartier des ambassades avec ses vénérables hôtels particuliers. L’arrivée a lieu sur la place fédérale. «Dans les années 1970, les femmes étaient encore exclues de nombreuses courses populaires, explique Catherine Imhof, directrice du projet. La création de la Course féminine en 1987 avait donc aussi une dimension politique.» Aujourd’hui, cependant, c’est la bonne humeur qui prime.

Bon à savoir:Pour sportives de niveau débutant, avancé et professionnel. 10 juin 2012, www.frauenlauf.ch

La plus exigeante

Le Swissalpine est le marathon de montagne le plus exigeant de Suisse. Le parcours le plus court couvre une distance de 10 kilomètres «seulement» pour 160 mètres de dénivelé. Quant au plus long, il s’étend sur 78 kilomètres, les coureurs devant surmonter un dénivelé total de 2,6 kilomètres. En récompense, ils évoluent dans un décor aux allures de carte postale: les itinéraires traversent les régions de Davos et de Bergün et mènent entre rochers, torrents sauvages et prairies en fleurs, à travers la vallée de l’Albula. Le point culminant est le Sertigpass, à 2739 mètres.

Bon à savoir:Réservé aux amateurs en excellente condition physique et aux professionnels. 29 juillet 2012, www.swissalpine.ch

La plus hivernale

Le Zürcher Silvesterlauf existe depuis trente-cinq ans. Les coureurs et, plus encore, les spectateurs sont invités à s’habiller chaudement, car le froid peut être mordant. «En 2003, par exemple, nous avons relevé une température de 10 degrés en dessous de zéro», se souvient Maurus Strobel, membre du comité d’organisation. Heureusement, le public a droit à du vin chaud et à des marrons grillés. Quant aux participants, qui parcourent des distances de 1,4 à 8,8 kilomètres, ils se réchauffent en courant à la lueur dorée des illuminations de Noël sur la très chic Bahnhofstrasse, notamment.

Bon à savoir:Pour coureurs débutants, avancés et professionnels. 16 décembre 2012, www.silvesterlauf.ch (lien en allemand)

A Genève, la course de la marmite prend des allures de carnaval. (Photo: Keystone/Arno Balzarini)
A Genève, la course de la marmite prend des allures de carnaval. (Photo: Keystone/Arno Balzarini)

La plus amusante

L’an passé, un peu moins de 25 000 personnes ont investit la vieille ville de Genève pour courir dans ses rues parée pour Noël, le long de divers parcours allant de 1,8 à 7,2 kilomètres.

En marge de la célèbre épreuve de l’Escalade, la course de la marmite attire de nombreuses personnes désirant allier activité physique et amusement. Il est ainsi de bon ton de courir déguisé. Et là, toutes les audaces sont permises. Ainsi, certains participants se transforment en sapins de Noël ambulants, alors que d’autres se costument en aliens ou en superhéros drapés de capes ondulantes. «C’est par exemple très drôle de voir plusieurs coureurs qui s’assemblent en un mille-pattes géant», s’amuse Jean-Louis Bottani, président et cofondateur de l’Escalade.

Bon à savoir:Pour tous. 1er décembre 2012, www.escalade.ch

La plus historique

En 1476, Charles le Téméraire est battu à Morat durant de la guerre de Bourgogne. Pour annoncer au plus vite la nouvelle, un Confédéré est dépêché à Fribourg. Six siècles plus tard, un hommage populaire est encore rendu à ce valeureux soldat sous la forme d’une course à pied. Cette année, la célèbre Morat-Fribourg – ce sera la 79e édition excusez du peu – se déroulera le 7 octobre sur un parcours exigeant long d’un peu plus de 17 kilomètres. Près de 8000 participants sont attendus. Par ailleurs, dans le cadre du programme Migros «I’M fit» visant à inciter les jeunes à se dépenser intelligemment et à manger équilibré, enfants et adolescents sont invités à participer à un mini Morat-Fribourg.

Bon à savoir:Pour athlètes d’élite, coureurs entraînés et débutants. 6 et 7 octobre 2012, www.morat-fribourg.ch

Auteur: Michael West