Archives
13 mai 2013

Sur la route des économies

Les chauffeurs de camion Migros sont formés pour adopter le style de conduite le plus écologique possible. Evrim Jonuzi, qui parvient à réduire de 10% la consommation d’essence de son véhicule, nous livre ses secrets. Evrim Jonuzi devant son camion Mercedes Actro.

Evrim Jonuzi devant son camion Mercedes Actro.
Avec son camion Mercedes Actros, Evrim Jonuzi (ici devant le siège de Migros Zurich) parvient à consommer moins de 30 litres de diesel aux cent kilomètres, comme le montre le tableau de bord du véhicule.

Quand Evrim Jonuzi commence sa tournée, la majorité des Suisses dorment encore d’un sommeil profond. Chaque matin à 4 heures, il grimpe dans la cabine de son Mercedes Actros pour aller livrer fruits, légumes et autres produits frais aux magasins de la coopérative Migros Zurich. Son camion est un géant doté d’un moteur de 360 chevaux, plus que n’en possèdent la plupart des voitures de sport, et son compartiment frigorifique peut transporter jusqu’à dix-neuf tonnes de marchandises. Evrim Jonuzi siège si haut derrière son volant qu’il dispose d’une vue plongeante sur tous les véhicules, même les gros 4 x 4.

La conduite anticipée est la clé du succès

Moins de 30 litres de diesel aux cent kilomètres: un résultat plus qu’acceptable. (Photo: DR)
Moins de 30 litres de diesel aux cent kilomètres: un résultat plus qu’acceptable. (Photo: DR)

Cette vision panoramique ne lui sert toutefois pas à foncer dans le trafic, bien au contraire. Comme tous les chauffeurs de camion Migros, Evrim Jonuzi a suivi le cours Eco Drive qui enseigne un style de conduite prudent et écologique. Depuis sa formation, il a pu réduire la consommation de son véhicule et la ramener à 27 litres aux 100 kilomètres, ce qui correspond à une diminution d’un dixième. Un excellent résultat. «Trente litres aux cent sont déjà considérés comme tout à fait acceptable pour un engin de cette dimension», souligne Christian Wachter, en charge de la planification des transports à Migros Zurich.

«Le secret est d’anticiper autant que possible», explique Evrim Jonuzi. Ainsi, quand il remarque qu’un feu s’apprête à virer au rouge, le chauffeur commence aussitôt à freiner en douceur; la règle de base étant est d’éviter les décélérations rapides et les freinages abrupts. Choisir un itinéraire judicieux est par ailleurs tout aussi important. «J’essaie par exemple d’éviter des côtes afin d’économiser du carburant», indique encore Evrim Jonuzi.

Pour assurer une logistique respectueuse de l’environnement, il est indispensable de pouvoir compter sur des chauffeurs motivés et bien formés. Mais il est également crucial de disposer d’un parc de véhicules moderne et écologique. Les dix coopératives Migros possèdent environ cinq cents camions. Ces véhicules répondent en général au moins aux critères Euro 5, soit la deuxième plus sévère norme d’émissions.

Les poids lourds Migros sont de plus souvent dotés d’un revêtement spécial, diminuant la résistance à l’air et réduisant d’autant la consommation d’essence. Le Mercedes d’Evrim Jonuzi est par exemple équipé d’un dispositif sur le toit permettant d’améliorer son profil aérodynamique.

La logistique intelligente de Migros récompensée

Mais pourquoi investir autant dans le parc de véhicules, alors que Migros se distingue comme championne du transport par le rail? Peter Geiger, responsable national de la logistique et des transports de la Fédération des coopératives Migros explique:

Migros n’a de cesse de rechercher des solutions logistiques alliant économie, efficacité et écologie.

Mais nous ne pourrons jamais renoncer aux trajets en camion, car les derniers kilomètres nécessitent ce mode de transport.» Normal à dire vrai, vu qu’il n’est pas possible d’équiper chaque magasin Migros de son propre terminal ferroviaire.

Il est donc d’autant plus important d’optimiser en permanence la logistique routière du point de vue écologique. C’est la raison pour laquelle la Fédération des coopératives Migros introduit par étapes un logiciel de pointe, qui l’aide à planifier au mieux les transports et les charges. Ce logiciel mis au point par la Direction Logistique Transport de Migros, en collaboration avec une entreprise externe, s’est vu décerner l’année dernière le Swiss Logistics Award – l’Oscar suisse de la branche logistique.

De plus en plus de véhicules économes

Notons encore que les cours Eco Drive risquent bien d’accueillir encore davantage de participants. Les entreprises de transport externes qui effectuent régulièrement des livraisons pour Migros peuvent désormais en effet profiter d’une offre attrayante et faire bénéficier gratuitement leurs collaborateurs de cette formation. On verra donc bientôt sur nos routes de plus en plus des chauffeurs adopter une conduite écologique, à l’instar d’Evrim Jonuzi.

Auteur: Michael West

Photographe: Gerry Nitsch