Archives
16 novembre 2015

Un baroudeur polyvalent

Spacieux, sécurisant, connecté, le nouveau Honda CR-V a tout pour plaire aux familles comme aux aventuriers.

Le nouveau Honda CR-V photo
Le nouveau Honda CR-V.

J’ai testé le nouveau Honda CR-V dans de nombreux cas de figure et je l’ai adoré. Il est grand et pratique, et son comportement est vif, même à la sortie d’un virage en épingle. Confortable, son assise est haute et le sentiment de sécurité à son bord y est total. Mais ce n’est pas qu’un sentiment, les options sécuritaires sont nombreuses. Parmi elles, on peut évoquer les sièges avant avec dispositif d’atténuation du coup du lapin, le signal d’arrêt d’urgence qui fait clignoter les feux de détresse en cas de freinage brusque pour avertir les autres usagers, l’aide au démarrage en côte ou encore, un système de stabilisation du remorquage.

Un signal pour une conduite verte

Au niveau de la connectivité, le Honda CR-V n’est pas en reste. Grâce à son centre média, on accède à toutes les fonctionnalités liées au GPS, aux médias et connexion smartphone avec accès internet, ou encore des informations liées au véhicule. Le SUV possède une touche ECON qui permet de diminuer sensiblement la consommation et les émissions, mais il veut aussi responsabiliser le conducteur. Si ma conduite était douce et économique, à côté du cadran de vitesses, un signal en forme de feuille s’illuminait de vert. Si au contraire mon comportement était trop sportif, avec de grosses accélérations et des freinages brusques, le voyant virait au blanc. Spacieux et volumineux, le CR-V a beaucoup d’avantages et convient aussi bien aux familles qu’aux aventuriers qui transportent beaucoup de matériel.

Pour ce modèle, le bloc diesel est disponible en 2 ou 4 roues motrices, mais la version essence n’existe qu’en tout-terrain. J’aurais apprécié que la marque propose également une version essence en 2 roues motrices, moins polluantes et moins gourmande pour les nombreux citadins qui ont envie de profiter des nombreuses qualités du CR-V et pour qui le 4x4 n’a aucune utilité.

Le look Aventurier distingué, le CR-V est un SUV athlétique et soigné. Son design mélange matières et formes. L’avant est très travaillé avec une calandre mariant chromes, plastiques avec reliefs et aérations en nid d’abeille. Le résultat est expressif mais un peu chargé. Les ailes sont plus sobres, avec de longues lignes élégantes. C’est en noir qu’il a le plus de classe!

Trois moteurs Le Honda CR-V est disponible en trois moteurs différents. Un bloc essence 2,0 l i-VTEC 4x4 de 155 chevaux, glouton avec plus de 7 l/100 km en cycle mixte, et deux motorisations diesel 1,6 i-DTEC. La première de 120 chevaux et deux roues motrices disponible uniquement avec boîte manuelle, la seconde de 160 chevaux en version 4WD, manuelle ou automatique.

Le coffre Grand atout de ce genre de véhicule, le coffre du CR-V double largement celui d’une petite citadine, offrant 589 litres en configuration cinq places. Banquette rabattue, ce sont 1146 litres disponibles jusqu’aux fenêtres, soit 1627 litres jusqu’au toit. Le petit plus? Le hayon motorisé qui s’ouvre et se ferme sur simple pression d’un bouton.

L’habitacle Une console de bord joliment dessinée, simple et intuitive et de l’espace pour chacun. Seul défaut de cet intérieur cosy, l'emploi de plastiques laqués sur la console, dont l’éclat ne résiste pas aux marques de doigts. A l’arrière, les passagers, même au nombre de trois, ne seront pas à l’étroit: l’intérieur des portes, légèrement bombées vers l’extérieur, permet de gagner de l’espace aux épaules. Les dossiers de la banquette arrière, inclinables, offrent un confort sans pareil.

La modularité Les modèles Honda excellent en matière de modularité et le CR-V ne fait pas exception. Les sièges sont rabattables en un seul geste, grâce à des poignées accessibles depuis le coffre ou une sangle sur le siège lui même. Le dossier se rabat en même temps que l’assise se décale pour libérer une zone de chargement complètement plane.

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli