Archives
20 juin 2016

Un compagnon de route à toute épreuve

Stable, agile et maniable, la nouvelle Kia Sportage met tout en œuvre pour faciliter la vie du conducteur.

La nouvelle Kia Sportage.

C’est sur les longs trajets qu’on reconnaît un bon destrier. Après avoir arpenté Neuchâtel en long et en large en nouvelle Kia Sportage, c’est lors d’une escapade à Zermatt (VS) que j’ai vraiment pu apprécier ce charmant SUV. Pour cette excursion, j’étais accompagnée par Jean, un très bon indicateur de confort. En voiture, plus il est à son aise, plus il a tendance à s’endormir rapidement. L’habitacle du baroudeur coréen étant particulièrement cosy, mon ami a commencé à somnoler avant Yverdon (VD) et dormait déjà à Lausanne. Pour sa défense, on se sent particulièrement bien dans la Sportage. L’isolation phonique est très bonne et un effort a été fait dans le choix des matériaux. De plus, les assises sont agréables et le dos est bien maintenu. J’aurais volontiers aussi piqué un petit somme.

Une agilité satisfaisante

A bord de la nouvelle Sportage, l’expérience de conduite est plutôt plaisante. Je ne parlerais pas d’une réelle sportivité, mais d’une agilité tout à fait satisfaisante. Le moteur testé, le diesel 1.7 CRDi, a de très bonnes réactions à bas régime, mais ses accélérations de 0 à 100 km/h en 11,5 secondes paraissent un peu molles. Stable et maniable, la Kia Sportage met aussi tout en œuvre pour faciliter la vie du conducteur. Outre les nombreuses options de sécurité et de confort, le véhicule fournit des renseignements utiles via son interface tactile. Ainsi la navigation donne des informations précises sur l’état du trafic et se met à jour toutes les deux minutes. Il est aussi possible de consulter la météo, de connecter son smartphone et de le recharger grâce à une base inductive (uniquement pour modèles compatibles). Malheureusement la Kia Sportage 4 n’est pas encore capable de servir le café, mais ça ne saurait tarder!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le coffre

Un très joli volume pour la Sportage qui propose plus de 500 litres de coffre en configuration cinq places. Banquette rabattue, la zone de chargement dépasse les 1400 litres.

La sécurité

Que ce soit pour le confort ou la sécurité, la Kia Sportage offre une palette étendue d’options. Dans les assistances sécuritaires, on trouve une aide au freinage d’urgence autonome qui détecte véhicules et piétons et qui freine à la place du conducteur si celui-ci ne répond pas aux alertes sonores préalablement déclenchées par le système. Surveillance d’angles morts, structure renforcée et airbags judicieusement placés, reconnaissance des panneaux de limitation, alerte de franchissement de voie, cette nouvelle version de la Sportage est encore plus sûre!

L’intérieur

Le design de l’habitacle est sobre, peut-être un peu trop, mais c’est une question de goût. La planche de bord, très sombre, est ornée d’une multitude de boutons dans un jeu d’aplats noirs mats et brillants. A l’avant comme à l’arrière, le maintien est bon et la place aux jambes plus que suffisante. La luminosité de l’habitacle aurait pu être faiblarde en raison de la petite surface des fenêtres, mais la nouvelle Kia Sportage dispose d’un vaste toit vitré pour sauver les occupants des ténèbres.

Le look

Un vrai look de baroudeur pour ce SUV plutôt bien équilibré. Son museau imposant, ses phares étirés et sa calandre en forme de «bouche énervée» lui donnent un air guerrier tout en restant élégant. Bien qu’il paraisse imposant, il reste tout à fait maniable en ville.

Les moteurs

Cinq moteurs disponibles pour ce modèle. Kia propose deux motorisations en traction avant: un diesel de 116 chevaux et un bloc essence de 132 chevaux. Les 4x4 sont au nombre de trois, à savoir une motorisation essence de 177 chevaux et deux diesels de 136 et 185 chevaux.

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli