Archives
4 avril 2016

Un condensé de technologie

La Honda Jazz propose un maximum d’options sans ruiner son acquéreur.

La nouvelle Honda Jazz
La nouvelle Honda Jazz.

On peut débattre longtemps de la pertinence des nouvelles technologies automobiles. Il y a les technologies dites de confort qui englobent les sièges et chauffants, les fonctions de l'ordinateur de bord souvent accessibles via un écran tactile et permettant d’aller sur internet... et puis il y a les options de sécurité comme la reconnaissance automatique de panneaux, le détecteur de franchissement involontaire de voie ou encore le système actif de freinage d’urgence en ville. En général, plus un véhicule est équipé plus son prix à tendance à être élevé. Avec la nouvelle Jazz, Honda a fait le choix de proposer un maximum de ces options de série et ce, sans ruiner son acquéreur.

Je dois avouer avoir été surprise de la longue liste d’options que comporte déjà le modèle de base qui pour moins de 17’000 francs, propose confort, connectivité et sécurité à volonté.

Si je ne suis pas forcément favorable à l’idée qu’on puisse accéder aux réseaux sociaux depuis son ordinateur de bord, je me réjouis de constater que les options de sécurité, parfois très pointues, se démocratisent.

Combien de vies ont été et seront sauvées? Impossible à dire, mais je suis convaincue que beaucoup d’accidents seront évités.

La Honda Jazz est aussi intelligente, et ce à plusieurs niveaux. Son habitabilité pour commencer, avec ses nombreux rangements, dont le porte-gobelet à gauche du volant que j’ai utilisé pour transporter un petit pot de fleurs et éviter qu’il ne se renverse, sa banquette arrière intelligente qui se replie horizontalement ou verticalement. Et comme je suis très concernée par l’écologie, j’apprécie toujours les efforts des constructeurs pour produire des véhicules toujours moins polluants. Bon point pour la Jazz qui n’est disponible qu’en modèle essence et affiche une consommation relativement faible et des émissions raisonnables. En contrepartie, il faudra abandonner l’idée d’un conduite sportive, mais la Jazz, dont le comportement reste honorable ne manque pas de dynamisme pour autant, il faut simplement rester un peu plus zen au volant.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

L’habitacle

On ne baigne pas dans le luxe, mais l’intérieur n’est pas austère pour autant. Le confort est présent, sans être exceptionnel, mais il fournit assez d’espace aux occupants arrière et avant pour avoir l’assurance de voyages agréables. Les sièges offrent un bon maintien. Les plastiques manquent un peu de noblesse, mais le design actuel et l’agencement rattrapent largement le coup.

La modularité

La banquette arrière se rabat de deux manières différentes: traditionnelle, en couchant les dossiers sur l’assise pour agrandir le coffre, ou en mode « porte-feuilles », en rabattant l’assise contre le dossier. Cette dernière action permet de dégager un couloir qui donne la possibilité de ranger divers objets, (poussette, chaise roulante, petit vélo ou plante) sans devoir chambouler tout l’intérieur. La manœuvre s'exécute avec grande simplicité.

Technologie à bon prix

Honda fait fort en proposant un large éventail d’options de confort et de sécurité. On peut notamment relever: un écran tactile 7 pouces, l’application Aha qui permet de se connecter à la radio par Internet, d’accéder à vos comptes aux comptes Facebook et Twitter mais également de trouver hôtels ou restaurants à proximité, la navigation Garmin, la prévention de collision frontale et avertissement de dépassement de voie LDW ou encore le système actif de freinage d’urgence en ville qui à une vitesse comprise entre 5 et 32 km/h en ville, minimise les risques de collision en surveillant en permanence la distance qui vous sépare du véhicule qui vous précède.

Le coffre

La petite citadine propose un coffre intéressant de 354 litres qui passe à 1314 litres banquette rabattue avec l’avantage d’un plancher totalement plat. Les sièges se manipulent en un tournemain et l’espace disponible permet de charger des objets encombrants, comme un vélo ou un meuble de taille moyenne.

Economique

Un bon point pour Honda qui ne propose cette voiture qu’en version essence. L’acquéreur aura néanmoins le choix entre boite manuelle ou automatique. Dans les deux cas, la Jazz fait preuve d’un appétit frugal et de faibles émissions (entre 106 et 120g CO2/100km selon la version). Malheureusement, la consommation d'énergie étant mesurée comparativement au poids du véhicule, la Jazz écope d’une étiquette C pour cause de poids léger (1092kg).

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli