Archives
27 octobre 2014

Un échange entre Suisses et immigrés

Le programme Contakt-citoyenneté encourage les échanges entre Suisses et immigrés et vise à favoriser l'intégration des étrangers dans note pays.

Luzia Kurmann
Luzia Kurmann, responsable du projet Contakt-citoyenneté au Pour-cent culturel Migros. (Photo: DR)

Lancé par le Pour-cent culturel Migros et la Commission fédérale pour les questions de migration (CFM), le programme Contakt-citoyenneté encourage les échanges entre Suisses et immigrés. Le point avec Luzia Kurmann, responsable du projet au Pour-cent culturel Migros.

Luzia Kurmann, on parle souvent de promouvoir les échanges entre Suisses et immigrés. Mais comment s’y prendre?

Pour que les étrangers puissent s’intégrer, il est essentiel que chacun fasse un pas vers l’autre. Le moyen le plus efficace est de tenter des expériences inédites et de créer de nouveaux espaces de rencontre. Nous avons reçu plus d’une centaine d’idées de projets venus des quatre coins du pays qui visent justement cet objectif. Le Pour-cent culturel Migros et la CFM ont décidé d’en financer trente-quatre à hauteur d’environ 300 000 francs au total.

Quels sont ces projets?

Par exemple, l’un des groupes primés invite à Neuchâtel des personnes issues de différents milieux à venir entretenir un jardin communautaire. A Clarens (VD), des cours de français sont organisés de manière ludique. Des chorales réunissant Suisses et immigrés ont aussi été créées. Il s’agit donc moins de discussions formelles que d’expériences divertissantes.

Quelle forme de soutien apportez-vous?

Nous ne nous contentons pas de soutenir ces projets financièrement. Nous mettons les différents groupes en relation avec les centres de compétences régionaux pour l’intégration. Nous offrons aussi aux différentes équipes un coaching et la mise en place d’ateliers. Ces dernières doivent apprendre à se faire connaître et conquérir de nouveaux membres.

Plus d'informations sur les sites www.contakt-citoyennete.ch et
www.pour-cent-culturel-migros.ch