Archives
4 mars 2013

Un geste en faveur des abeilles

Tandis que l’Union européenne planche sur une interdiction des pesticides susceptibles d’entraîner une surmortalité chez les abeilles, Migros retire préventivement de son assortiment les produits phytosanitaires en cause.

abeille butinant
Près de cent mille abeilles sont mortes l’an passé en Suisse. (Photo: Istockphoto)

En Suisse et dans le monde, les populations d’abeilles enregistrent un fort déclin. Ainsi, l’an dernier dans notre pays, la moitié de ces précieux insectes sont morts, soit environ cent mille individus.

Parmi les causes présumées expliquant ce net recul figurent les parasites tels que les varroas, les agents infectieux comme les bactéries et les champignons ainsi que l’usage de pesticides. C’est la raison pour laquelle l’Union européenne (UE) envisage d’interdire trois insecticides susceptibles d’être responsables de la surmortalité apicole: il s’agit de néonicotinoïdes qu’utilisent aussi bien des paysans que des jardiniers amateurs. Alors que l’UE devrait rendre la décision de bannir trois de ces insecticides dans les prochains jours, la Confédération n’a pas clarifié ses intentions.

Des produits de remplacement existent

De son côté, Migros a choisi l’action en retirant le produit phytosanitaire Actara G de Maag des magasins Do it & Garden et Obi . Par ailleurs, la vente d’articles contenant les néonicotinoïdes concernés est arrêtée.

Par exemple ce produit peut être utilisé sans danger ppur les abeilles. (Photo: LDD)
Par exemple ce produit peut être utilisé sans danger ppur les abeilles. (Photo: LDD)

Les clients peuvent sans autre utiliser à la place les auxiliaires nématodes contre les larves d’otiorrhynque Mioplant, le spray anti-nuisibles Migros Bio Garden et l’insecticide arrosage et pulvérisation Gesal Calypso de Campo. Obi propose en outre d’autres produits bio de substitution.

Auteur: Christoph Petermann