Archives
20 août 2012

Un guide pas comme les autres

A bord de son élégante décapotable, Samuel Collaud emmène les visiteurs à la découverte des plus belles routes du pays.

Samuel Collaud, au volant de sa décapotable
Samuel Collaud: «La Morgan est l’un des rares cabriolets qui offre de la place aux passagers arrière.»

Jolie casquette», lance une passante à Samuel Collaud roulant au pas sur une étroite route surplombant Montreux. Portant effectivement un élégant stetson, le conducteur ne relève pourtant qu’à peine le compliment. Normal: à bord de sa Morgan Plus 4, une longue décapotable couleur crème, il a l’habitude d’attirer l’attention. Cuir vert cousu main, tableau de bord en rose de noyer, calandre rutilante, malle en cuir épais accrochée à l’arrière: le véhicule ne passe pas inaperçu.

Pour moi, le voyage doit être un plaisir. Peu importe la destination finale.

Samuel Collaud n’a pourtant pas choisi cette voiture pour se pavaner. Au contraire. Ce qu’il cherchait, c’était un moyen de locomotion aussi confortable que possible. «La Morgan est l’un des rares cabriolets qui offre de la place aux passagers arrière. De plus, la banquette est surhaussée, ce qui garantit une vue imprenable», explique le jeune homme. Surtout, la décapotable convient parfaitement à la nouvelle activité qu’il propose depuis cet été avec l’Office du tourisme de Montreux: faire découvrir d’une manière originale les hauts de la Riviera vaudoise.

Des anecdotes pour chaque village

Le succès est au rendez-vous et Samuel Collaud émerveille aussi bien des touristes du Brésil ou de Russie que des visiteurs de Suisse. Résumer le travail de Samuel Collaud à la conduite serait toutefois déraisonnable. Car notre homme est surtout un guide qui aime transmettre son savoir à ses passagers. «Je me suis particulièrement intéressé aux anecdotes croustillantes de chaque village, notamment en rencontrant des guides ou des archivistes.»

Samuel Collaud sillonne également d’autres routes. Dans le cadre de la société Swissproguide, qu’il a créée en 2011, il propose à tous les curieux d’emprunter les plus beaux cols alpins ou de traverser les plus belles contrées du pays à bord de sa Morgan ou d’autres véhicules. «Pour moi, le voyage en soi doit déjà être un plaisir. Peu importe en fait la destination finale.»

Ma voiture

«La Morgan est l’un des rares cabriolets qui offre de la place aux passagers arrière. De plus, la banquette est surhaussée, ce qui garantit une vue imprenable.»


«C’est avec mon père que j’ai effectué mes premières balades en Suisse.»
«C’est avec mon père que j’ai effectué mes premières balades en Suisse.»

Les racines

«Mon père Jean-Denis m’a assurément donné le goût de la découverte. Il aimait beaucoup me montrer des endroits méconnus et me parler des différentes curiosités que nous rencontrions. C’est avec lui que j’ai effectué mes premières balades en Suisse. C’est à mon père aussi que je dois mon esprit d’entreprise.»


«J’éprouve un grand sentiment de paix quand je suis dans les airs.»
«J’éprouve un grand sentiment de paix quand je suis dans les airs.»

Le parapente

«On pense à tort qu’il s’agit d’un sport extrême. Au contraire, l’activité est très calme et permet de voir le monde comme personne. J’éprouve un grand sentiment de paix quand je suis dans les airs. Je pratique le parapente dès que je le peux. Rien que ce matin, je me suis envolé deux fois depuis Villars.»


«J’aime cette culture de la discrétion, de la perfection et le chant de la langue nippone.»
«J’aime cette culture de la discrétion, de la perfection et le chant de la langue nippone.»

Le Japon

«Je suis allé plusieurs fois au Japon. J’aime cette culture de la discrétion, de la perfection et le chant de la langue nippone. Je trouve aussi que les Japonaises ont su garder une grande part de la féminité qu’on a un peu perdue ici.»


«Je suis un passionné de photos depuis toujours.»
«Je suis un passionné de photos depuis toujours.»

La photo

«Je suis un passionné de photos depuis toujours. Pour me perfectionner, je suis actuellement une formation à distance à l’Institut de la photographie de Zurich. J’organise régulièrement des excursions mariant tourisme et cours de photos. Ces journées rencontrent un grand succès auprès des débutants.»


«J’adhère entièrement à l’idée que Zygmunt Bauman développe dans son livre «La vie liquide».
«J’adhère entièrement à l’idée que Zygmunt Bauman développe dans son livre «La vie liquide».

La lecture

«J’adhère entièrement à l’idée que Zygmunt Bauman développe dans son livre «La vie liquide». Pour ce sociologue polonais, nos relations deviennent de plus en plus instables du fait de la montée en puissance de l’individualisme et de l’égocentrisme.»

Auteur: Pierre Wuthrich

Photographe: Mathieu Rod