Archives
2 septembre 2013

Un homme et des bulles

Une 8e édition de BD Fil pour Philippe Duvanel, entre art et administratif. Un directeur à la page!

Philippe Duvanel en train de téléphoner devant l'affiche du festival
Philippe Duvanel: «Mon portable, évidemment, sonne tout le temps. Mais j’ai l’habitude et je gère plutôt bien le stress.»

BD Fil, tome 9. Né sur les cendres du longtemps mythique rendez-vous sierrois, le festival de bande dessinée lausannois séduit de plus en plus d’auteurs (une septantaine cette année, dont une belle brochette de stars) comme de public (dans les 30 000 visiteurs, passionnés comme curieux).

Cette réussite doit beaucoup aux efforts de son patron, Philippe Duvanel, qui dès la seconde édition se démène pour asseoir la manifestation dans le calendrier lausannois et romand.

En 2009, le déménagement du Flon à la place de la Riponne lui donne une meilleure visibilité. Tout comme la possibilité d’utiliser l’ancien cinéma Romandi et, depuis 2012, l’Espace Arlaud pour les expositions. «Nous visons une promotion large de la bande dessinée auprès du grand public, et notre programme essaie de plaire autant aux curieux qu’aux amateurs avertis.» Bref, BD Fil reste avant tout un grand rendez-vous culturel, avec quatre jours intenses partagés pour 2013 entre une dizaine d’expositions, des conférences-rencontres, les toujours appréciées dédicaces, un espace enfant, des ateliers et bien sûr une librairie XXL où parfaire sa collection.

7 h 00: encore un matin...

Tous les matins, j’arrive au bureau à 7 heures, et j’allume mon ordinateur. Directeur d’un rendez-vous artistique, au fond, est un job essentiellement administratif. Et c’est aussi passionnant: notre budget de 750 000 francs dépend à 400 000 des subventions de la Ville. Il s’agit de ne pas le dilapider.

Philippe Duvanel ouvre la porte du bâtiment où se trouve son bureau.


8 h 15: ne pas déranger

Séance de coordination avec mes deux collaborateurs: Laurène Bernard, assistante à 50%, et Jérôme Mayerat, stagiaire.

Philippe Duvanel en séance.


9 h 00: Derrière le clavier

Gestion du courrier, e-mail, contact, travail de bureau, etc. Je prends un moment pour répondre à mes nombreux messages, dont pas mal de jeunes auteurs qui rêvent d’être édités.

Philippe Duvanel en train de travailler sur son ordinateur.


13 h 15: un œil sur tout

Contrôle des Flipbooks pour l’exposition.

Philippe Duvanel en train de feuilleter un flipbook.


14 h 00: une palette de couleurs

Choix de peintures et de teintes pour les différents décors avec le peintre.

Une palettre de couleur imprimée et montrée en éventail.


15 h 00: Dans le décor

Discussion autour de l’exposition «Les jardins de la BD» avec la scénographe Magali Baud.

Philippe Duvanel dans un décor avec des légumes en deux dimensions à taille humaine.


17 h 00: du côté des accrochages

Puis je passe quelques instants avec le scénographe de BD Fil, Eric Gasser. C’est un peu mon moment artistique de la journée. Indispensable.

Philippe Duvanel en train d'aménager l'exposition avec Eric Gasser.

Auteur: Pierre Léderrey

Photographe: Laurent de Senarclens