Archives
7 avril 2015

Un joli bolide

Alliant sportivité et efficacité, la Ford Fiesta Red Edition s’adapte à toutes les situations avec un dynamisme hors pair.

La Ford Fiesta Red Edition photo
La Ford Fiesta Red Edition.

Fin mars, je me suis rendue au val d’Anniviers pour un événement aussi sportif que festif: le Zinal Freeride. Partant de Neuchâtel, j’ai d’abord fait un «petit» détour par Genève, puis je suis repassée par Lausanne. J’ai ainsi pu tester le véhicule dans le trafic surchargé de la ville du bout du lac, sur autoroute et sur la route interminable qui relie Sierre à notre destination.

Résultat? La Ford Fiesta et son moteur Ecoboost hautement performant se sont adaptés à toutes les situations avec un dynamisme hors pair! Sur voies rapides, les dépassements ne manquaient pas d’énergie, ce qui pour moi est un gage de sécurité, et lors de la sortie des virages en épingle dans la montée Sierre-Zinal, elle réagissait spontanément et nous permettait de retrouver notre vitesse de croisière en un rien de temps. Son comportement est stable, rassurant et performant, son confort plaisant, et j’avoue avoir conduit ce joli bolide avec plaisir.

La Fiesta Red Edition, c’est avant tout une affaire de look. Si dans l’ensemble je trouve sa silhouette plus expressive et sa carrosserie rouge avec toit assez réussie, je n’ai pas été convaincue par l’aileron imposant qui surplombe le coffre... un peu trop cliché à mon goût.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le look

La Ford Fiesta Red Edition se présente sous la forme d’une citadine 3 portes très sportive à la carrosserie rouge flamboyant. Son toit, ses rétroviseurs et ses jantes ont été laqués d’un noir profond pour un look plus actuel. Mais la Red Edition ne se distingue pas uniquement de la version normale par ce jeu de couleur, elle varie aussi par sa calandre en nid d’abeille et sa silhouette plus agressive.

Le coffre

Le coffre de 295 l possède un plancher adaptable. On peut ainsi le rehausser ou le descendre d’un palier en fonction du chargement et faciliter la manipulation du chargement. Banquette rabattue, le volume atteint 979 litres.

Le tableau de bord

Le tableau de bord photo.
Le tableau de bord.

Un peu chargé et très futuriste, le tableau de bord intègre un petit écran couleur qui n’excède pas les 5’’ mais qui permet de tout diriger, de la navigation aux appareils périphériques, en passant par un système audio de très bonne facture. La version testée comprend le Ford Sync qui se connecte au smartphone et permet entre autres d’écouter les SMS entrants, lus par le système. Un regret, les laques noires utilisées pour la console qui, aussi jolies soient-elles, ne supportent pas les traces de doigts.

Easy Fuel

Le clapet du réservoir intègre le bouchon photo.
Le clapet du réservoir intègre le bouchon.

Ce sont les petits détails qui font la différence! Le clapet du réservoir intègre le bouchon, ainsi, plus besoin de visser ou dévisser, et il n’y a plus de risque d’oubli. De plus le système intègre une sécurité qui empêche l’utilisateur de se tromper de carburant. Simple et malin!

Le moteur

Etonnant et bondissant! Le moteur de 3 cylindres développe 140 chevaux et fait preuve de dynamisme en toute situation. Mieux encore, contrairement à la plupart des moteurs qui ont subi un downsizing, soit l’ablation d’un cylindre, le bloc s’avère particulièrement silencieux tout en affichant une consommation très raisonnable pour une voiture essence au comportement si sportif: 5,6 en zones urbaines, 3,9 en inter-urbaine et 4,5 en mixte.

Auteur: Leïla Rölli