Archives
28 janvier 2013

Un lavage responsable

Privilégier un lave-linge appartenant à la meilleure classe d’efficacité énergétique, choisir une lessive déployant son pouvoir lavant à basse température et changer ses habitudes permettent de réduire considérablement sa consommation de courant.

laboratoire de Mifa
Dans le laboratoire de Mifa, une entreprise de M-Industrie, Marco Mega développe des lessives
qui garantissent un linge parfaitement propre tout en préservant l’environnement.

Le métier de Marco Mega est pour le moins étonnant puisqu’il consiste à chasser la moindre tache. En tant que développeur de produits à Mifa, une entreprise du groupe M-Industrie, le jeune Bâlois est en effet chargé de s’assurer que les nouvelles lessives sont capables de nettoyer les textiles maculés de jaune d’œuf, de vinaigrette ou d’huile de moteur.

Dans le laboratoire situé à Frenkendorf (BL), Marco Mega travaille souvent dans une pièce remplie de lave-linge vrombissants. C’est là que les nouvelles lessives doivent prouver qu’elles peuvent venir à bout des salissures les plus récalcitrantes. «Dans le cadre du développement des produits, nous ne nous focalisons pas uniquement sur le pouvoir nettoyant, explique le spécialiste. La préservation de l’environnement occupe une place tout aussi importante.»

Depuis la relance de Total – une marque Migros – l’année dernière, ces lessives en poudre et liquides sont encore plus écologiques. Les seize articles de l’assortiment sont déjà efficaces à basse température, ce qui permet d’économiser de l’énergie. «Nous obtenons aujourd’hui le même niveau de propreté à 20 ou 30 °C qu’à 40 °C auparavant», indique Marco Mega. Et ce, grâce à des formules améliorées.

Mifa détient même un record avec le concentré de lessive Minimax: 35 ml de liquide ou 50 g de poudre suffisent pour un lavage. Aucun autre produit vendu en Suisse n’est aussi économique. L’environnement s’en trouve préservé puisqu’une faible quantité de produit est évacuée dans les eaux usées.

Un autre progrès est à noter du côté des tensioactifs, soit ces composés qui permettent à l’agent nettoyant de mieux pénétrer dans les tissus et d’éliminer la saleté plus facilement. Jusqu’à présent, une bonne partie de ces composés étaient issus du pétrole. Cette proportion est désormais infime dans les lessives Total grâce au travail des chercheurs Mifa. Ces derniers se sont en effet tournés vers des tensioactifs végétaux, c’est-à-dire des substances provenant de matières premières durables.

Le choix du lave-linge compte aussi

L’innovation en matière de produits nettoyants n’est pas l’unique facteur permettant de préserver l’environnement. Le choix du lave-linge joue également un rôle essentiel.

C’est pourquoi Migros mise sur une haute efficacité énergétique pour les appareils électroménagers vendus dans ses magasins. Les spécialistes de l’organisme indépendant Topten étudient en permanence les modèles disponibles sur le marché et recensent les plus efficaces sur leur site internet. Migros veille à ce que les produits arborant le label de qualité Topten soient bien représentés dans son assortiment. Ainsi, d’ici à 2015, au moins un tiers de tous les appareils électriques proposés par l’enseigne devront appartenir à la meilleure classe d’efficacité énergétique.

Il faut encore préciser que le comportement des consommateurs est tout aussi déterminant que le choix des produits proposés à la vente. «Pour économiser une grande quantité d’énergie en lavant son linge, il suffit de suivre quelques conseils simples, affirme Philip Gehri, collaborateur au WWF. L’essentiel étant de renoncer au sèche-linge.» En effet, un tel appareil consomme généralement plus d’électricité qu’une machine à laver. Opter pour la bonne vieille corde à linge, c’est donc faire un geste en faveur de l’environnement.

Autre avantage: les vêtements séchés au soleil sont exempts de germes, car les rayons UV éliminent efficacement virus et bactéries. «Et en hiver, j’étends volontiers mon linge à l’intérieur, ajoute Philip Gehri. Cela permet d’humidifier l’air sec dans les pièces chauffées.»

Le WWF a chiffré l’effet potentiel de ces comportements: si tous les Suisses lavaient leur linge à basse température, utilisaient des appareils efficaces et renonçaient au sèche-linge, cela permettrait d’économiser l’équivalent de la consommation d’électricité d’environ 400 000 ménages moyens.

Par des promesses et des projets concrets, Migros s’engage à protéger l’environnement, à encourager un mode de consommation durable, à agir de ­façon sociale et ­exemplaire en ­faveur ­de la société et de ses ­colla­borateurs ainsi qu’à promouvoir un style de vie sain.

www.generation-m.ch

Auteur: Michael West

Photographe: Matthias Willi