Archives
6 juin 2016

Un meuble totalement relooké

Géraldine Voumard, restauratrice d’objets d’art et anciens à Cortaillod (NE) et enseignante à l’Ecole-club Migros de Neuchâtel, montre comment transformer radicalement une table de nuit.

Géraldine Voumard utilise de la peinture à base de caséine ou de craie pour créer ses propres nuances.

En quelques heures, on peut transformer n’importe quel meuble avec facilité et à son goût. Pour ce faire, explique Géraldine Voumard, restauratrice d’objets d’art et anciens à Cortaillod (NE) et enseignante à l’Ecole-club Migros de Neuchâtel, il suffit de peinture à base de caséine ou de craie, de quelques pinceaux et de cire protectrice spéciale. «Il est toutefois nécessaire d’avoir déjà une idée précise du résultat avant de commencer - voire même de faire un petit schéma, recommande-t-elle. Car on évite ainsi de patauger et d’aboutir à un résultat décevant.»

La spécialiste conseille par ailleurs de rester dans une seule et même gamme de produits, qui réagiront bien les uns avec les autres. Les peintures à la craie ou caséine sont couvrantes, faciles à nettoyer et à mélanger, ce qui permet de créer ses propres nuances à l’infini.

Quant au séchage, il pourra être accéléré à l’aide d’un fœhn, mais en évitant de l’utiliser trop chaud, trop près et trop longtemps au même endroit, car cela fait cloquer la surface.

Marche à suivre:

1 Enlever le tiroir.

2 Retourner le meuble (pour ne rien risquer d’oublier). Bien mélanger la peinture «gris voilé» et apposer la première couche sur le dessous du meuble et l’avant. Peindre dans tous les sens, sans se soucier des coups de pinceaux: cela permet de créer du relief qui, lorsqu’on appliquera la cire, favorisera l’effet de patine.

3 Bien laisser sécher. Astuce: en attendant de nettoyer son pinceau, on peut le glisser dans un sachet hermétique. Prendre la seconde peinture, la mélanger et peindre le tiroir ainsi que les côtés de l’armoire.

4 Astuce: on peut recouvrir de scotch les bords qu’on désire protéger ou alors, plus simplement, poser le bord du carton tout contre la surface à protéger. Ce dernier servira aussi de guide pour peindre droit.

5 Astuce: surélever l’armoire avec le couvercle du pot de peinture, pour éviter de salir la table.

6 Laisser tout sécher, apposer une seconde couche de chaque peinture. Parfaire les bords au pinceau fin. Puis mélanger chacun des deux vernis à craqueler. Avec le pinceau brosse, poser une mince couche de vernis blanc sur le tiroir et le dessus de l’armoire.

7 Nettoyer immédiatement le pinceau à l’eau. Laisser sécher. Appliquer le second vernis, plus pâteux et épais: plus la couche est épaisse, plus les craquelures seront grosses.Sécher au fœhn ou laisser sécher à l’air: le résultat sera le même.Appliquer une couche de cire transparente au pinceau rond sur toute la surface, puis faire bien pénétrer en frottant fort avec un chiffon.

8 Appliquer la cire à patiner argentée sur le dessus de la commode et le tiroir, et faire pénétrer avec un chiffon en frottant fort. Passer partout afin de bien protéger le bois.

9 Prélever à nouveau un peu de cire transparente sur un chiffon et frotter la surface pour l’éclaircir.Lustrer le tout à l’aide de la brosse.Fixer le nouveau bouton de tiroir.Si on le désire, on peut «vieillir» son meuble en frottant légèrement certaines arêtes avec le papier de verre, afin de les écailler un peu. Recirer ces arêtes.

En vidéo: comment faire apparaître des craquelures

Texte © Migros Magazine – Véronqiue Kipfer

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Mathieu Rod