Archives
24 décembre 2012

Un monde meilleur

Sur le site de Génération M, des milliers d’internautes ont tenu des promesses visant notamment à économiser l’eau ou à faire une bonne action.

Yannick et Lea jouent de la guitare et chantent
Bonne action: la visite 
de Yannick, 7 ans, et Lea, 9 ans, dans un hôpital 
a fait l’objet d’une courte vidéo à voir sur le site de Génération M.

Génération M fait bouger la Suisse: plus de 51 000 personnes se sont en effet engagées sur son site à tenir une promesse. Elles ont notamment réduit leur consommation de courant de 10%, se sont rendues au travail à vélo ou ont accompli des tâches bénévoles, pour ne citer que trois exemples parmi les dix-sept possibilités de s’investir pour la génération de demain.

Toutes les deux semaines, une nouvelle proposition était lancée sur la Toile. Chacun était alors invité à se mobiliser. «Nous sommes partis d’un constat simple: ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières, explique Jonathan Fiagbedzi, spécialiste en marketing digital à la Fédération des coopératives Migros. A l’aide d’infographies, nous pouvons montrer l’effet produit par chaque promesse.»

L’engagement proposé actuellement se prête particulièrement bien à cette période des fêtes: «Cette semaine je rends visite à une personne pour lui faire plaisir.»

Léa, 9 ans, et Yannick, 7 ans, ont montré l’exemple. Dans une vidéo à voir sur le site de Génération M, nos deux jeunes vedettes distraient les résidents d’un home et d’un hôpital avec leurs chansons et leur ukulélé.

Comme toujours, le film s’accompagne de conseils pratiques. Cette fois-ci, on apprend sur le mode humoristique comment éviter les gaffes lorsqu’on rend visite à Noël aux personnes appartenant à d’autres cultures. Les internautes pourront ainsi découvrir pourquoi il est bien vu de prendre un linge de bain lorsqu’on est invité chez des Finlandais… qui aiment commencer les fêtes par un sauna.

Discussions animées et avis critiques sur Facebook

Cette incitation à aller à la rencontre des autres est la dernière d’une série de promesses que Migros a proposées aux internautes. Il est naturellement toujours possible de prendre part aux autres engagements listés sur internet. Car le distributeur souhaite permettre à un maximum de gens de se mobiliser pour la génération de demain.

En plus du site de Génération M, Facebook offre une autre plateforme permettant de s’associer à cette démarche. On y trouve en permanence d’intéressantes informations, des conseils et des sondages sur le thème du développement durable. Les fans de Génération M ne sont pas les seuls à s’y exprimer. Des personnes plus critiques laissent aussi leurs commentaires. Ce qui alimente le débat animé par des experts Migros.

Actuellement, l’opportunité d’utiliser des arbres de Noël en plastique est discutée. L’internaute Ania a trouvé la bonne formule pour résumer la discussion: «Je te souhaite un joyeux Noël, avec ou sans arbre, mais riche en rires d’enfants, c’est le plus important.»

Les internautes ont la parole

Les commentaires laissés par les internautes à propos des différentes promesses sont aussi amusants et instructifs que généreux. Quelques exemples.

«Cette semaine, je ramasse toutes les ordures.»
Sarah D.: «Mon plus grand péché a été de me laisser aller par flemme à faire du tri à moitié. C’est-à-dire mettre au papier un emballage papier qui contient des bordures en plastique. Je promets de ne plus fermer les yeux et de séparer à l’avenir les emballages mixtes. Le plastique au plastique, le papier au papier et l’environnement sera mieux préservé!»

«Cette semaine, je me douche en une minute chrono.»
Imad Barouayeh: «60 secondes journalières. Ma femme me demande si je me suis vraiment douché!»

«Cette semaine, j’économise 10% d’électricité chez moi.»
Anonyme: «Je n’ai jamais (sauf 2-3 fois par an aux fêtes) utilisé mon lave-vaisselle; ça compte?»

«Cette semaine, je fais don de tous mes vieux habits.»
Cathy Savioz: «Récupérer c’est facile. La seule chose que je garde, c’est ma robe de mariée.»

«Cette semaine, je fais un petit cadeau à mes voisins.»
Corinne Croset: «Je pense à mettre des petits biscuits dans les corridors pour que tout le monde puisse se servir de temps à autre...»

Auteur: Andreas Dürrenberger