Archives
24 octobre 2016

Un oeuf dur comme une tête

Un œuf dans un bocal est-il aussi bien protégé qu’un cerveau dans sa boîte crânienne? Testez et vous verrez...

Léonard se la joue barman!

1 Pour cette expérience, Léonard a besoin d’un bocal à confiture vide avec son couvercle, d’eau et d’un œuf frais qu’il em­pruntera à ses parents en promettant de le rendre intact.

2 Notre apprenti savant parie avec ses amis qu’il va mettre l’œuf dans le bocal et le secouer sans qu’il y ait de casse… Il remplit ensuite le récipient d’eau jusqu’aux trois quarts.

3 Le voilà maintenant qui plonge délica­tement l’œuf cru dans l’eau. Il remplit le bocal à ras bord (c’est im­portant!) avant de bien le refermer. Le suspense est à son comble!

4 A l’image d’un barman professionnel, Léonard agite le bocal comme si c’était un shaker, c’est-à-dire avec énergie et conviction. «Secouez, secouez- moi!», semble dire l’œuf.

Le phénomène

Eh oui, Léonard a gagné son pari! L’œuf n’a même pas une fêlure. Pourquoi? Parce qu’il a été protégé des chocs par l’eau qui a agi comme un amortisseur, empêchant la coquille de cogner contre les parois du bocal. C’est exactement pareil pour notre cerveau qui est protégé des chocs par le liquide céphalo-­rachidien qui l’entoure. Cette protection a malheureusement ses limites, notamment en cas de choc trop violent. Voilà pourquoi les têtes intelligentes se protègent…

Texte © Migros Magazine – Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod