Archives
23 mai 2016

Un oeuf qui sirote son osmose

Après avoir déshabillé un œuf, nous allons lui faire boire un bon verre de sirop… Ils sont fous ces savants!

Manon va faire boire à un oeuf un bon verre de sirop.

1 Lors d’une expérience précédente, Manon avait débarrassé un œuf frais de sa coquille en le plongeant pendant vingt-quatre heures dans du vinaigre. Elle reprend donc cet œuf nu et coule pour lui un petit bain de sirop pur.

2 A l’aide d’une cuillère à soupe, notre apprentie chimiste plonge ensuite avec délicatesse l’œuf tout tremblant – normal qu’il ait la chair de poule puisqu’il n’a plus de coquille – dans le verre de sirop.

3 Manon laisse tremper l’œuf pendant une journée entière. Eh oui, la science rime souvent avec patience! Une fois le temps écoulé, elle sort l’œuf de son bain et le rince délicatement sous l’eau.

4 Que remarque- t-elle? D’un, que l’œuf a changé de couleur, qu’il a rougi de honte parce qu’il a trempé dans du sirop. De deux, qu’il est devenu flasque, qu’il s’est ratatiné… Et ça, c’est plus surprenant!

Le phénomène

Si l’œuf se ratatine, c’est parce que la membrane qui l’entoure est hémiperméable, c’est-à-dire qu’elle laisse entrer et sortir les gaz de la respiration et les nutriments sans laisser passer les microbes. Dans notre expérience, une partie de l’eau contenue dans l’œuf migre vers l’extérieur, là où la concentration en sucre est la plus élevée. Ce phénomène appelé «osmose» s’arrête quand les deux liquides séparés par la membrane atteignent la même concentration en sucre. Pour «regonfler» l’œuf, il suffit de le plonger dans de l’eau, de préférence distillée.

Texte: © Migros Magazine | Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod