Archives
2 décembre 2013

Un petit air d’Europe

Montréal, la plus grande ville du Québec, figure en tête de liste des métropoles francophones. Visite de ce morceau du Vieux Continent à l’orée du Nouveau Monde.

Une allée du quartier du Plateau-Mont-Royal.

Une allée du quartier du Plateau-Mont-Royal.

Vue panoramque de la ville de Montréal avec de très hauts immeubles.
Au-delà de ses allures de grande ville nord-américaine, Montréal se démarque par une ambiance restée très européenne. 


On la décrit comme la cité la plus européenne d’Amérique. Mais, surtout, comme la plus américaine des francophones! Et c’est d’abord cet aspect-là qui nous interpelle, Européens tout juste débarqués en plein cœur de cette métropole débordante d’énergie et de caractère.

Montréal est la capitale économique du Québec. Et ça se voit. La ville, qui compte 1,6 million d’habitants, impressionne par sa verticalité et son damier de longues avenues. On y croise bien sûr une majorité de cols blancs parlant parfois français, parfois anglais. Elle était la première métropole canadienne, jusqu’à ce que Toronto lui vole la vedette dans les années soixante en devenant une place financière de renommée mondiale.

Une rue du Vieux-Montréal.
Le Vieux-Montréal est un quartier riche en histoire.

Ces premières impressions dissipées, un autre visage de la ville se révèle. Ses habitants ont su garder cette sympathie et cette joie de vivre qui font leur réputation jusque sur le Vieux Continent. Leur accent exotique y étant peut-être pour quelque chose... Ici on parle majori- tairement français. Et c’est par un combat acharné que les Québécois ont pu maintenir leur langue au beau milieu d’un continent dominé par quelque 300 millions d’anglophones. Ne soyez donc pas surpris de lire «arrêt» plutôt que «stop» sur les panneaux de circulation, ou si votre burger est nommé «MacPoulet».

Si le centre-ville ressemble à celui des villes des Etats-Unis, il n’en est rien des quartiers qui l’entourent. Le Vieux-Montréal, notamment, est un passage obligé pour chaque visiteur. Dans ses ruelles, bordées de petits bâtiments aux pierres apparentes, on a l’impression d’être retourné de l’autre côté de l’Atlantique. Il apparaît comme une évidence que Montréal, qu’on nommait autrefois «Ville-Marie», fut fondée en 1642 par des colons français.

Le riche intérieur de la basilique Notre-Dame
Le riche intérieur de la basilique Notre-Dame a été remis au goût du 
jour au début du XXe siècle.

Au nord, l’ancien quartier est accolé au fleuve Saint-Laurent. Des espaces verts aménagés sur ses rives invitent à de longues balades ou à un jogging, comme en sont friands les Montréalais. Plus haut, les ruelles sont animées par les artistes de rue et parsemées de restaurants aux environs de la place Jacques-Cartier, le premier navigateur européen à avoir exploré et cartographié le Canada. Sans oublier un détour par la majestueuse basilique Notre-Dame et son intérieur richement décoré.

Pour retrouver l’âme contemporaine de Montréal, mieux vaut s’aventurer dans les quartiers à l’est du centre-ville. Si les rues se croisent toujours en perpendiculaire, les bâtiments, eux, sont en briques rouges, accolés les uns aux autres et ne se dressent que sur trois ou quatre niveaux. Des escaliers de fer permettent d’accéder aux étages supérieurs par l’extérieur en rendant superflu l’aménagement de parties communes à l’intérieur de ces petits immeubles. Une solution bien pensée pour une ville dont la population a explosé au cours de l’histoire, passant d’un peu moins de 60 000 habitants en 1850 à plus d’un million un siècle plus tard.

Ces quartiers traditionnels ne sont pas que résidentiels. C’est ici que la vie nocturne bat son plein. Par exemple le long de l’emblématique rue Saint-Denis. «La plus belle de Montréal», comme la désignent les autochtones.

Etalages du marché Jean-Talon
Le marché Jean-Talon est idéal pour se familiariser avec les spécialités du pays.

Mais il faut s’aventurer à quelques stations de métro de là pour goûter au meilleur de la gastronomie locale et voir le marché Jean-Talon, où les artisans vendent leurs produits frais dans une immense halle. Le coin idéal pour faire le plein de spécialités québécoises, dont le célèbre sirop d’érable. On en trouve sous toutes les formes dans la boutique «Le marché des saveurs», aux abords de la halle. «Le sirop clair est très sucré, alors que le foncé est plus acide, nous explique Mathieu, le vendeur. Sans oublier les produits dérivés, tel le sirop cristallisé. Idéal pour répandre sur les pâtisseries, et même sur certaines viandes et sur les poissons!»

Au-delà de son urbanisme marqué, Montréal est aussi une ville très verte: symbole de la métropole, la célèbre colline du Mont-Royal domine la ville, culminant à 234 mètres d’altitude. A son sommet, un gigantesque parc a été aménagé en 1876 par le célèbre paysagiste Frederick Law Olmsted, qui a également créé le Central Park à New York. Mais si les touristes s’y rendent, c’est surtout pour en apprécier la vue qui permet d’embrasser d’un seul regard les gratte-ciel s’étendant de la métropole jusqu’au Saint-Laurent.

Les Montréalais aussi fréquentent en masse le parc, été comme hiver, pour des activités des plus variées. Ne soyez pas étonnés d’y croiser un groupe de jeunes mamans, sprintant tout en poussant un landau, sous les encouragements d’une coach galopant dix mètres devant elles. «C’est du cardio-poussette, indique la cheffe du groupe. Une occupation très en vogue à Montréal!» Décidément, l’Amérique n’est jamais très loin…

Voyage à Montréal

Hotelplan offre dans la brochure «USA, Canada» une sélection de voyages forfaitaires, des circuits et des hôtels à Montréal même.

Vols:
divers vols de ligne de Zurich au Canada. Par exemple, un vol de Zurich à Montréal et retour se réserve chez Hotelplan dès CHF 1135.- par personne.

Hôtels:
Lord Berri, 2,5 étoiles: rénové en 2010, il est situé à quelques minutes à pied de la vieille ville, du Quartier latin et du Plateau-Mont-Royal ainsi qu’à 15 minutes à pied de la rue commerçante Ste-Catherine. 1 nuit se réserve chez Hotelplan dès CHF 61.- par personne en chambre double Standard avec petit-déjeuner continental. 1 à 2 enfants jusqu’à 2 ans dans la chambre de deux adultes paient CHF 9.- par enfant, entre 3 et 13 ans, CHF 14.- par enfant.

Novotel Montréal, 3,5 étoiles: un bon hôtel de classe moyenne de la chaîne Accor, situé qu’à quelques pas des commerces de Ste-Catherine et des divertissements. 1 nuit à partir de CHF 67.- par personne dans une chambre double Superior. 1 à 2 enfants jusqu’à 16 ans dans la chambre de deux adultes logent gratuitement.

Auberge du Vieux-Port, 4 étoiles: luxueux et magnifiquement situé dans le port, l’établissement enchante les hôtes par son intérieur et une délicieuse cuisine française. L’auberge se trouve au cœur de la vieille ville de Montréal et proche des nombreux commerces, restaurants, galeries d’art et de la basilique Notre-Dame. 1 nuit dès CHF 148.- par personne dans une chambre double King Luxe avec petit-déjeuner américain. 1 enfant jusqu’à 12 ans dans la chambre de deux adultes loge gratuitement.

Infos et réservations par tél. au 043 211 88 86 ou e-mail à: internet-travelshop@hotelplan.ch

Auteur: Alexandre Willemin

Photographe: Alexandre Willemin