Archives
4 janvier 2016

Un placebo oui, mais hors de prix!

Le saviez-vous? La chronique d'Isabelle Kottelat.

Le saviez-vous? La chronique d'Isabelle Kottelat.

Le prix influence le goût. L’équipe de chercheurs californiens menée par Antonio Rangel l’avait déjà démontré en 2008. Avec une dégustation à l’aveugle pour des volontaires qui n’avaient que le prix de la bouteille comme information. Les images scanner des cerveaux des dégustateurs ont montré que si un consommateur croit au prix élevé d’un vin, preuve pour lui de qualité, son cerveau perçoit ce qu’il boit comme meilleur.

Mais ce qui marche avec du vin fonctionne aussi à merveille avec… les médicaments!

Selon une étude de chercheurs américains publiée cette année par l’American Academy of Neurology dans la revue «Neurology», un médicament peut avoir jusqu’à 28% d’efficacité en plus si le patient croit qu’il est plus cher!

Dans cette étude, les patients souffraient de la maladie de Parkinson; en réalité, ils n’ont reçu qu’un placebo (une solution saline). Les chercheurs leur avaient toutefois déclaré qu’ils allaient leur administrer deux médicaments à l’efficacité identique, mais l’un valant 15 fois plus cher que l’autre... Lors de l’examen de leurs capacités motrices, les performances se sont accrues de 28% chez les patients qui avaient reçu le médicament hors de prix!

De là à augmenter encore le prix des médicaments… alors qu’ils sont en général deux fois plus chers en Suisse qu’ailleurs et les génériques vendus jusqu’à dix fois les prix pratiqués aux Pays-Bas…

Texte © Migros Magazine – Isabelle Kottelat

Auteur: Isabelle Kottelat