Archives
17 décembre 2012

Un plus pour l’environnement

Migros remplace ses sacs en plastique par des cabas recyclés. A la clé: une économie de près de 330 tonnes de matériaux neufs par an.

jeune femme tenant un sac en plastique recyclé
Les nouveaux sacs en plastique recyclé arborent le logo Génération M.

Le rituel est bien connu. Vous faites la queue à la caisse d’un supermarché Migros, et dans votre chariot, en plus de quelques produits alimentaires, vous avez déposé un article du rayon textile. Au moment de payer, la caissière vous remet gratuitement un sac en plastique – ou du moins elle vous demande si vous en désirez un. Il en va de même dans les magasins spécialisés Micasa, Do it + Garden, SportXX ou Melectronics.

Cette scène, des milliers de personnes la vivent quotidiennement en Suisse. C’est ainsi que, pour répondre à un besoin de ses clients, Migros distribue une quantité considérable de sacs en plastique. Cependant, cette situation est insatisfaisante d’un point de vue écologique.

Pour cette raison, la semaine dernière, le Conseil des Etats a accepté, après le Conseil national, une motion de Dominique de Buman (PDC/FR) visant à interdire les sacs en plastique à usage unique.

En attendant de connaître quels modèles sont précisément concernés et la date à laquelle la mesure entrera en vigueur, Migros a commencé, il y a quelques semaines, à remplacer peu à peu les sacs en plastique conventionnels par des sachets composés à 100% de matériaux recyclés.

L’ensemble du cycle de vie du produit a été analysé

«Ces dernières années, Migros a systématiquement cherché les moyens de tirer parti du potentiel écologique existant. C’est le cas des sacs en plastique. Ils recèlent des possibilités qu’il s’agit à présent d’exploiter au maximum», explique Heidi Oswald, cheffe de projet Ecologie à la Fédération des coopératives Migros (FCM).

Pour remplacer le plastique, différents matériaux ont d’abord été envisagés. Ils ont été comparés entre eux à l’aide d’un écobilan qu’un producteur d’emballages allemand, l’entreprise Papier-Mettrer, a fait réaliser l’an dernier par l’Empa, le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche, à Saint-Gall. C’est cette analyse qui a servi de base à la décision.

Six sacs différents ont été évalués. «A cet effet, nous avons modélisé le cycle de vie complet de chaque cabas, depuis la production des matières premières jusqu’à la fin du temps d’usage», précise Roland Hischier, du département Technologie et société de l’Empa, qui était responsable des tests comparatifs.

En s’appuyant sur des bases de données et les indications des producteurs, l’expert a ensuite chiffré chacune des phases de vie du sac, en lui attribuant une valeur selon son impact environnemental global.

Résultat: «Le sac élaboré avec du plastique recyclé l’emporte haut la main», déclare Roland Hischier. Il permet de réduire la charge sur l’environnement d’au moins 50% selon les matériaux comparés. La lanterne rouge du test était, au demeurant, un sac à base de coton. «Cela est dû à la culture de cette plante, très coûteuse en termes de ressources», explique le spécialiste.

Les granulés issus des sacs sont ensuite utilisés pour élaborer 
de nouveaux sacs.
Les granulés issus des sacs sont ensuite utilisés pour élaborer 
de nouveaux sacs.

Un produit recyclé qui est lui-même recyclable

Au vu de ces résultats éloquents, le choix de Migros s’est naturellement porté sur les sacs en matériaux recyclés. Pour les produire, le fabricant utilise des déchets plastiques et des sacs de récupération. La marchandise est broyée, lavée et fondue. Cette masse est ensuite transformée en granulés qui servent de matière première à la fabrication des nouveaux sacs. A la fin de leur cycle de vie, ceux-ci seront eux-mêmes recyclés.

Le respect des normes est contrôlé par l’écolabel allemand Der Blaue Engel (L’Ange bleu). Le fait que ces nouveaux sacs Migros soient livrés d’Allemagne est presque négligeable dans l’évaluation globale. Selon Roland Hischier, le transport représente tout juste 2% de la valeur globale en termes d’impact environnemental.

Une introduction par étapes pour gérer au mieux les stocks

Les sacs recyclés sont introduits depuis cet automne, par étapes, dans les magasins. Ce lancement sur la durée s’explique aussi par des raisons écologiques: «Nous ne voulons pas détruire les stocks non utilisés qui ont déjà été fabriqués», souligne Heidi Oswald. Les nouveaux sacs sont donc mis en circulation progressivement, là où les anciens sont épuisés.

A vue d’œil, le changement n’est perceptible que dans les supermarchés, où les nouveaux sacs arborent le visuel du programme Génération M, désormais bien connu. Dans les magasins spécialisés, en revanche, l’ancienne présentation est maintenue, à ceci près que les sacs sont estampillés du logo du recyclage. Cette reconversion permettra à Migros de remplacer chaque année 329 tonnes de plastique neuf par du plastique recyclé.

Autres informations: www.generation-m.ch