Archives
29 août 2016

Un regard des plus ensorcelants

Actuellement, la tendance est au teint naturel etaux grands yeux charmeurs. Marushka Schuwey, coach en image et en nutrition, explique comment réussir ce maquillage subtil.

Marushka Schuwey en train de se maquiller
Quelques astuces permettent de donner à votre regard un charme envoûtant, quelle que soit la forme de vos yeux.

La tendance est au teint clair et naturel, tout juste rehaussé d’un peu de BB Cream («Blemish Balm», soit baume contre les imperfections, ndlr. ) ou de fond de teint fluide et un soupçon de blush.

Car c’est sur le regard que se porte toute l’attention. Afin d’obtenir un résultat spectaculaire même avec de petits yeux, tout est dans le trompe-l’œil. Marushka Schuwey, entre autres fondatrice de l’agence Imaginyou, explique comment réussir ce maquillage simple et astucieux.

Marche à suivre

Commencer par bien nettoyer et hydrater sa peau.

Utiliser une BB Cream
Utiliser une BB Cream

Utiliser une BB Cream, afin d’unifier le teint tout en légèreté.

Appliquer une touche de poudre libre translucid
Appliquer une touche de poudre libre translucid

Appliquer une touche de poudre libre translucide sur l’ensemble du visage, en insistant bien sur le front, le nez et ses ailes ainsi que le menton.

Travail du regard
Ne pas oublier de coiffer et maquiller les sourcils.

Coiffer et maquiller les sourcils, puis travailler le regard de la manière suivante: poser du blanc ou ivoire légèrement irisé sous le sourcil et sur la paupière mobile, ainsi qu’en petite touche sur le coin interne de l’œil. Il faut qu’il y ait une bande d’environ 1 cm de large sans fard entre les deux lignes claires.

Dessiner ensuite une ligne foncée à la limite de la paupière mobile.
Dessiner ensuite une ligne foncée à la limite de la paupière mobile.

Dessiner ensuite une ligne foncée à la limite de la paupière mobile, de la moitié de l’œil jusqu’au coin externe. Se maquiller avec l’œil ouvert permet de mieux voir ce qu’on fait. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire que le trait soit parfaitement régulier, il permet juste d’intensifier le pli.

Remplir l’espace libre avec la couleur vive choisie.
Remplir l’espace libre avec la couleur vive choisie.

A noter: si les paupières tombent, ne pas aller dessous mais tricher en dessinant le trait juste au-dessus du pli! Remplir l’espace libre avec la couleur vive choisie, en suivant le trait foncé.

Mettre un peu plus de matière que nécessaire.
Mettre un peu plus de matière que nécessaire.

Mettre un peu plus de matière que nécessaire, puis la travailler et l’estomper du bout du doigt ou avec un coton-tige. Si de la couleur s’est déposée sur la paupière mobile, l’enlever avec un coton-tige et remettre du fard clair.

Estomper le tout du bout du doigt.
Estomper le tout du bout du doigt.

Estomper le tout du bout du doigt. Avec un pinceau droit, appliquer une touche de couleur vive au-dessous de l’œil, vers le coin externe (sauf si c’est du violet, car cela risque de donner un effet «œil au beurre noir»).

Appliquer un peu de couleur foncée.
Appliquer un peu de couleur foncée.

Appliquer sur tout le dessous de l’œil un peu de couleur foncée.

Tracer un trait de khôl très fin.
Tracer un trait de khôl très fin.

Tracer un trait de khôl très fin au ras des cils supérieurs.

Creuser les joues avec un peu de blush pêche.
Creuser les joues avec un peu de blush pêche.

Appliquer son mascara. Creuser les joues avec un peu de blush pêche.

Terminer avec une touche de gloss.
Terminer avec une touche de gloss.

Parfaire son maquillage avec une touche de gloss sur les lèvres.

Texte: © Migros Magazine | Véronique Kipfer

Et voici les explications en vidéo:

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Loan Nguyen

Vidéo: Loan Nguyen