Archives
2 avril 2013

Un Signal fort

Un restaurant flambant neuf et une offre gastronomique étoffée marquent le lancement de la saison 2013 du Signal de Bougy.

Signal de Bougy
La nouvelle entrée du restaurant du Signal de Bougy apporte une touche 
de modernité au parc de plus de 100 hectares situé entre Genève et Lausanne.
Les collaborateurs Migros ont pu tester les installations en avant-première.
Les collaborateurs Migros ont pu tester les installations en avant-première.

Ouvert en 1971 entre Genève et Lausanne dans le but d’offrir à toutes les couches de la population un vaste espace de détente, le Parc Pré Vert du Signal du Bougy avait bien besoin d’un petit lifting – du moins son restaurant. Gérant depuis trois mois seulement, Julien Pittet confirme: «Les outils propres à la restauration étaient devenus obsolètes. Nous avons donc détruit les cuisines et la salle pour tout reconstruire à neuf.»

Commencés fin octobre, les travaux – dont les coûts se montent à 9 millions de francs et sont pris en charge par la Fondation Parc Pré Vert qui gère le Signal de Bougy – ont été menés tambour battant durant tout l’hiver afin que le restaurant puisse ouvrir à temps pour le week-end de Pâques, qui marque le lancement de la saison 2013.

Sur la même superficie, l’offre a été grandement diversifiée

En primeur et afin que les cuisiniers puissent tester in situ leurs nouvelles installations, les collaborateurs Migros ont été conviés il y a dix jours à découvrir le nouvel espace aux lignes claires et épurées.

Face à un panorama époustouflant, le lounge invite à la détente.
Face à un panorama époustouflant, le lounge invite à la détente.

«Le restaurant n’a pas seulement fait peau neuve. Nous avons aussi complètement revu l’offre gastronomique, explique Julien Pittet, un ancien de l’Ecole hôtelière de Lausanne. Sur la même superficie qu’auparavant, nous proposons désormais différents stands présentant des crêpes, des grillades, des pizzas ou des paninis, en sus du traditionnel buffet chaud et froid.» Et pour la pause café, le nouveau lounge invite au délassement avec ses canapés confortables.

Le Signal de Bougy à l’aube d’un renouveau

Fourmillant d’idées, Julien Pittet compte bien ne pas s’arrêter en si bon chemin. «Nous souhaitons également mettre l’accent sur les produits du terroir et proposerons des quinzaines permettant de découvrir des spécialités mexicaines, brésiliennes, thaïlandaises ou russes.»

A l’extérieur du restaurant, un vent de fraîcheur devrait aussi prochainement souffler. «J’aimerais par exemple lancer des ateliers de cuisine en plein air et utiliser le four à bois du parc pour organiser des cours de préparation de pizza.»

Enfin, de nouvelles attractions sont en train de germer dans la tête du jeune gérant. Ici, un bassin de natation pour les petits, là un décor sur le thème de la Formule 1 pour le circuit automobile. Plus loin, un parc aux daims plus riche en animaux. «Les idées ne manquent pas; le potentiel du Signal de Bougy est très grand», assure Julien Pittet avant de confier: «Le parc et moi partageons une histoire particulière. Nous sommes en effet nés à quelques mois d’intervalle. De plus, tout évoque ici pour moi de beaux souvenirs d’enfance. Du coup, j’ai vraiment hâte que nous puissions continuer à écrire une histoire commune.»

Auteur: Pierre Wuthrich

Photographe: Christel Grin