Archives
12 juin 2017

Un vitrail pour décorer le salon

Manuella Eggs, enseignante à l’Ecole-club Migros de Sion, vous montre comment assembler dix pièces de verre pour créer un vitrail moderne et coloré.

Manuella Eggs, enseignante à l’Ecole-club Migros de Sion, et son œuvre.
Manuella Eggs, enseignante à l’Ecole-club Migros de Sion, et son œuvre.

Certes, la technique du vitrail exige un matériel important et spécifique, et un peu de patience et de précision. Mais la manière d’intercaler verre et barres de plomb comme un puzzle est addictive, et le résultat franchement magnifique.

Marche à suivre

Reporter le modèle sur le papier bulle.
Reporter le modèle sur le papier bulle.

Poser le papier carbone sur le papier bulle, puis le modèle sur le papier carbone. Scotcher le modèle aux deux papiers sur un seul côté, de manière à pouvoir soulever le reste pour vérifier la qualité du transfert. Reporter le modèle sur le papier bulle, en traçant chaque ligne à l’aide de la règle et du crayon.

Découper les éléments dans le papier bulle.
Découper les éléments dans le papier bulle.

Numéroter les différents éléments pour savoir ensuite quel sera le placement de chaque couleur. Découper les éléments dans le papier bulle à l’aide des ciseaux à trois lames.

les éléments découpés seront légèrement plus petits que ceux du modèle original.

A noter : du fait que les lames sont séparées par un petit espace, les éléments découpés seront légèrement plus petits que ceux du modèle original.

Tracer le contour des éléments à l’aide du marqueur permanent.
Tracer le contour des éléments à l’aide du marqueur permanent.

Placer les éléments découpés sur la plaque de verre. Tracer le contour des éléments à l’aide du marqueur permanent sur les plaques de couleur correspondante.

Décope du verre.
Ne pas oublier les lunettes de protection.

Mettre les lunettes de protection, puis rayer les éléments (en les positionnant du côté lisse) à l’aide du coupe-verre (on doit entendre un léger crissement) et de la règle épaisse (attention de bien rester sur la ligne, car le coupe-verre a une certaine largeur !).

Ouvrir les barres de plomb des deux côtés.
Ouvrir les barres de plomb des deux côtés.

Détacher ensuite le verre à l’aide de la pince. Renuméroter les pièces au feutre permanent, afin de les positionner juste par la suite. Clouer les réglettes en bois à l’équerre sur la table. Ouvrir les barres de plomb des deux côtés (cela écarte les bords).

Positionner les barres en glissant à chaque fois une plaque de verre dedans.
Positionner les barres en glissant à chaque fois une plaque de verre dedans.

Positionner les barres en glissant à chaque fois une plaque de verre dedans, de manière à ce qu’il y ait un verre, glissé dans une barre de plomb, elle-même glissée sur un verre.

Bien maintenir la plaque de verre à l’aide de deux clous.
Bien maintenir la plaque de verre à l’aide de deux clous.

A chaque fois que l’on glisse une plaque de verre dans une barre de plomb, bien la maintenir à l’aide de deux clous, qu’on plante contre le bord.

Ecraser légèrement le bout de la barre de plomb.
Ecraser légèrement le bout de la barre de plomb.

Ecraser légèrement le bout de la barre de plomb, mais pas trop, afin que le verre puisse encore être glissé dedans.

Couper le dernier morceau de plomb à l’aide de la spatule.
Couper le dernier morceau de plomb à l’aide de la spatule.

Enlever les clous en maintenant bien le verre en place, et glisser la barre de plomb contre le verre. Lorsqu’on a posé la dernière pièce de verre, vérifier que toutes les pièces sont bien alignées. Couper le dernier morceau de plomb à l’aide de la spatule, en effectuant un petit mouvement de balancier (attention de ne pas casser le verre).

Tapoter légèrement avec le marteau.
Tapoter légèrement avec le marteau.

Tapoter pour écraser légèrement le bout de la barre de plomb.

Laisser les extrémités trop longues telles quelles.
Laisser les extrémités trop longues telles quelles.

Bien maintenir les pièces lorsqu’on enlève les clous, glisser la barre de plomb, glisser la règle de l’autre côté et maintenir le tout avec des clous en haut. Faire de même sur le côté du vitrail. Rabattre le plomb à l’aide du rabat-plomb, en lissant soigneusement toute la surface dans l’axe des barres, et en insistant bien sur les intersections. Attention d’effectuer des gestes souples et réguliers, de manière à ce que le lissage ne présente pas de bosses. Laisser les extrémités trop longues telles quelles, on pourra les couper plus tard.

Appliquer un peu de stéarine à chaque intersection.
Appliquer un peu de stéarine à chaque intersection.

Faire chauffer le fer à souder. A l’aide du pinceau, appliquer un peu de stéarine à chaque intersection.

Souder une à une chaque intersection.
Souder une à une chaque intersection.

Plonger rapidement le bout du fil d’étain dans la stéarine puis le faire fondre sur le fer et souder une à une chaque intersection, en y posant une petite goutte.

Tenir le fer bien droit, sans le bouger de gauche à droite: cela permet de faire de belles soudures. Si les intersections sont proches, les faire se rejoindre. Attention de ne pas approcher trop près du verre, car il risque de se fendre avec la chaleur ! A noter: les soudures durcissent et refroidissent très vite. Enlever les clous, couper les extrémités de plomb trop longues à l’aide de la spatule. Retourner le vitrail, lisser les plombs à l’aide de rabat-plomb en insistant là aussi sur les intersections. Appliquer de la stéarite sur chaque intersection, puis effectuer à nouveau les soudures comme précédemment.

Bien nettoyer le vitrail avec un chiffon et de l’alcool à brûler.
Bien nettoyer le vitrail avec un chiffon et de l’alcool à brûler.

Bien nettoyer le vitrail avec un chiffon et de l’alcool à brûler, ou autre produit qui permettra de faire disparaître les numéros au feutre et la stéarite.

Le vitrail terminé sur un support.
Et voilà le travail!

Exposer ensuite son œuvre sur un support ou l’accrocher au mur. Attention : si on désire l’accrocher, fixer les crochets sur les intersections et non pas le long des barres de plomb, au risque que celles-ci se distendent.

Texte:© Migros Magazine / Véronique Kipfer

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Mathieu Bernard-Reymond