Archives
29 mai 2017

Une approche 100% naturelle

Fournisseur de Migros, Alnatura s’est spécialisée dans les produits issus de l’agriculture biologique et soutient des producteurs innovants, comme l’unique cultivateur de noix bio allemand.

Frank Flasche
Producteur de noix bio, Frank Flasche (à dr.) bénéficie du soutien d’Alnatura, ici son représentant Robert Poschacher.

Apremière vue, rien n’indique que l’exploitation a subi les affres du gel. Mais plus Frank Flasche s’approche de ses noyers, plus il compte de feuilles noirâtres et flétries. «Dans un premier temps, ces arbres ne donneront sans doute pas de noix», confie- t-il en faisant glisser sa main sur les feuilles abîmées. Ce n’est pas un drame pour autant: «Les arbres sains survivront et donneront bientôt de nouveaux bourgeons.» Même dans ces moments difficiles, cet agriculteur, adepte convaincu du bio, ne perçoit pas la nature comme une ennemie, mais comme une partenaire.

Nous nous trouvons dans la charmante ferme Riednuss, située dans la région de Darmstadt, dans la Hesse, en Allemagne. Aujourd’hui, Frank Flasche passe en revue son exploitation de seize hectares en compagnie de Robert Poschacher, directeur du développement des produits chez Alnatura, une entreprise allemande qui s’est spécialisée dans les produits issus de l’agriculture biologique.

Les deux hommes se connaissent bien, Frank Flasche ayant décidé de se convertir au bio dans le cadre du projet «Agriculteurs bio Alnatura» (ABBI) lancé par le fabricant. «Frank Flasche est l’un des seuls producteurs de noix d’Allemagne – sans doute même le seul – à miser à 100% sur le bio», souligne non sans fierté Robert Poschacher.

Améliorer la qualité des sols

Conformément au mot d’ordre du projet ABBI «Gagner du terrain ensemble», l’objectif est d’améliorer la qualité des sols dans les fermes grâce à une approche biologique de l’agriculture. Cette exigence vaut non seulement pour les fruits et légumes, mais aussi pour l’élevage, notamment des moutons et des porcs. Pour qu’un paysan puisse toucher le subside Alnatura, dont le montant est compris entre 40 000 et 60 000 euros, il faut qu’il adhère à un organisme de certification des produits bio comme Demeter et que toute son exploitation passe au bio.

«Au lieu de distribuer l’argent selon le système de l’arrosoir, nous nous concentrons sur un certain nombre de projets soigneusement sélectionnés», explique Robert Poschacher. La ferme de Frank Flasche en est un exemple emblématique, surtout que, pour l’instant, ses noix n’arborent pas le logo Alnatura. L’entreprise a en effet soutenu l’agriculteur par principe et non parce qu’elle en tire un bénéfice direct.

ABBI n’est que l’un des projets par le biais desquels Alnatura, fournisseur de Migros, essaie de promouvoir l’agriculture bio. L’entreprise a par exemple également lancé une initiative visant à améliorer le bien-être des poules pondeuses bio. Le concept repose sur un audit: lors de leur inspection des exploitations d’engraissement, les experts sélectionnent jusqu’à vingt-cinq poules pondeuses et examinent minutieusement leur état sanitaire. Ils extrapolent ensuite leurs conclusions à l’ensemble du troupeau.

L’automne dernier, Alnatura a par ailleurs lancé une initiative contre l’extermination des poussins mâles. Seuls seront désormais commercialisés sous la marque Alnatura les œufs de poules pondeuses dont les poussins mâles seront élevés comme poulets à l’engrais. Il faut en effet savoir que dans les élevages de volailles, les poussins mâles, qui ne présentent aucun intérêt économique, sont souvent purement et simplement tués juste après leur sortie de l’œuf.

Façade en argile

Les bâtiments d’Alnatura sont eux aussi construits selon des principes strictement écologiques: à Lörsch, dans le sud de la Hesse, l’entreprise a installé dans son centre de distribution le plus grand entrepôt à hauts rayonnages en bois (du mélèze allemand) du monde. Elle est aussi en train de construire à Darmstadt une nouvelle centrale pouvant accueillir cinq cents collaborateurs. Le bâtiment sera climatiquement neutre et présentera une façade en argile de la région.

L’engagement d’Alnatura sur de multiples fronts en faveur de l’environnement s’inscrit parfaitement dans la philosophie de son partenaire Migros. L’enseigne s’implique en effet elle aussi pour la nature et la société via différents projets comme le programme de développement durable Génération M et le Pour-cent culturel Migros.

Alnatura est synonyme d’alimentation bio responsable. Confectionnés avec des ingrédients de grande qualité, les produits ne contiennent que le strict nécessaire.

Auteur: Daniel Schriber

Photographe: Robert Eikelpoth