Archives
29 mai 2012

Une Italienne très carrée

Signe particulier: les formes quadrangulaires sont omniprésentes dans le design intérieur.

la Fiat Panda 3
En ville comme sur autoroute, la Panda est maniable et réactive.

Des imprimés des sièges, aux commandes sur le tableau de bord en passant par les compteurs au volant, tout est carré dans la Fiat Panda 3… enfin tout, sauf les roues! A l’extérieur comme à l’intérieur, le rendu est très ludique et même plutôt rafraîchissant. Le constructeur italien a tellement soigné les détails que le pommeau de vitesse lui-même est surplombé d’un gros cube. Au niveau de l’esthétique, on est raccord, mais lorsqu’on a de petites mains comme les miennes, la forme n’est pas des plus ergonomiques. D’autant plus que du pommeau de vitesse, on en joue énormément à bord de cette nouvelle Fiat Panda.

Invitée à l’anniversaire d’un ami aux Mayens de Riddes, j’ai eu tout loisir de tester le petit moteur bicylindre et d’en apprécier les particularités. En ville comme sur autoroute, la Panda est maniable et réactive. Néanmoins, il me fallait souvent rétrograder pour obtenir d’avantage de pêche dans ma conduite. C’est une habitude à prendre si l’on ne veut pas s’ennuyer, mais attention aux excès de consommation. En effet, avec la Panda 3 on grille facilement 2 litres au 100 km en plus en adoptant un comportement sportif. Un mode ECO permet de limiter sensiblement les dégâts.

Une brume inquiétante m’a accompagnée tout le long du trajet entre Riddes et le chalet de mon ami. La visibilité était quasi nulle, la route humide et mon imagination fertile n’a pas tardé à faire l’analogie avec les nombreux films d’horreur que j’ai peut-être un peu trop regardés. Seul le bruit significatif du moteur TwinAir venait fendre le silence pesant de la montagne et je m’attendais à tomber en panne et finir dévorée par les renards. J’ai parfois tendance à exagérer un petit peu. Et heureusement, car bien qu’elle ait parfois éprouvé un peu de peine à la sortie des virages en épingle, la petite Panda m’aura vaillamment conduite à bon port, et ce, sans la moindre encombre.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?


Le tableau de bord se démarque par son originalité. (Photo: DR)
Le tableau de bord se démarque par son originalité. (Photo: DR)

Le tableau de bord

Ergonomique et bien pensé, le tableau de bord se démarque par son originalité. Construite sur le thème du carré aux coins arrondis, la forme se retrouve partout, des cadrans aux commandes en passant par le volant. En dessus de la boîte à gants se trouve un grand rangement ouvert, pratique, mais attention à ne pas y laisser des objets précieux.


Le moteur de la Panda est très dynamique au démarrage. (Photo: DR)
Le moteur de la Panda est très dynamique au démarrage. (Photo: DR)

Le moteur

Avec 0,9 l, 85 ch et deux cylindres, le moteur de la Panda est très dynamique au démarrage, mais demande à être un peu rudoyé – au détriment de la consommation – pour se montrer sous son meilleur jour. Assez bruyant, mais très satisfaisant, il a l’avantage non négligeable d’afficher une consommation record en conduite calme: 5,0 l en cycle urbain, seulement 3,8 en extra-urbain et 4,2 en mixte.


Le «Smart fuel system»

Plus de bouchon, plus d’erreur! Le clapet fait également office de fermeture du réservoir d’essence. Le système permet non seulement de gagner du temps, mais évite aussi les erreurs de carburant grâce à un ingénieux dispositif.


L’aisance au niveau des genoux est acceptable, mais pas exceptionnelle. (Photo: DR)
L’aisance au niveau des genoux est acceptable, mais pas exceptionnelle. (Photo: DR)

L’intérieur

Etroite et haute, la Panda 3 offre un peu plus d’espace que son prédécesseur, mais les fortes corpulences s’y sentiront un peu à l’étroit. L’aisance au niveau des genoux est acceptable, mais pas exceptionnelle. Au niveau de l’ambiance, l’habitacle est frais et ludique, le confort correct, mais sans plus.


Un petit coffre fonctionnel. (Photo: DR)
Un petit coffre fonctionnel. (Photo: DR)

Le coffre

Un petit coffre fonctionnel, qui donne l’impression d’être plus haut que profond et qui passe de 225 l  à 870 l banquette rabattue.