Archives
19 mars 2012

Une jolie bouille à faire craquer

Le modèle restylé de Mazda présente non seulement de belles lignes, mais il est encore très agréable à conduire. Seule la taille du coffre déçoit.

Une Mazda 3 couleur chocolat
Les lignes de la nouvelle Mazda 3 ont été étudiées pour maximiser l’aérodynamisme. (Photos: DR)

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Vous avez peut-être vu le film d’animation «Cars» mettant en scène des voitures qui parlent. C’est exactement ce à quoi la nouvelle Mazda 3 m’a fait penser lorsque je l’ai vue pour la première fois. Sa calandre fendue d’un large sourire et ses phares étirés et globuleux qui lui confèrent une jolie bouille, presque humaine, devraient en faire craquer plus d’un. Pourtant, lorsqu’on prend connaissance de ce qui se cache sous son capot, on en vient à regretter que son design n’intègre pas des lignes plus dures. Le moteur, parlons-en: 2,2 l diesel, 185 chevaux, une accélération de 0 à 100 km/h en un peu plus de 8 secondes et seulement 5,4 l aux 100 km? Je dis bravo! Grâce aux nouvelles technologies visant à réduire consommation et émissions, la Mazda 3 décomplexe les utilisateurs avides de puissance et de sensations. Quelle pêche! Et, surtout, quel plaisir de la conduire! Dans de fortes côtes, sur l’autoroute ou en ville, la voiture de la semaine a fait preuve d’une agilité et d’une efficacité redoutables qui me laissent encore rêveuse.

Comme elle n’est pas bien gourmande et que ses émissions de CO2 restent raisonnables, je me suis autorisé quelques fortes accélérations afin de mieux cerner la bête. Grisant… mais pas seulement. Je reste convaincue que le répondant d’un véhicule est gage de sécurité. En effet, le temps de dépassement est réduit et, par conséquent, on se trouve moins longtemps sur la piste de gauche. Lorsqu’on roule sur de petites routes sinueuses où la visibilité est relativement réduite, la puissance est un atout qui permet de se rabattre très rapidement. Autant par sa tenue de route que par son comportement, la Mazda 3 m’a vraiment rassurée. Seul bémol: la zone de chargement. Je m’attendais à trouver un vaste coffre. Mais au moment où j’ai ouvert le hayon pour y enfourner deux grandes valises, seuls 340 l de volume me sont apparus. Ça reste correct, mais trop petit pour des voyages en famille.


La sécurité

Ce modèle propose entre autres le déclenchement automatique et accéléré des feux de panne lors de freinages d’urgence.
Ce modèle propose entre autres le déclenchement automatique et accéléré des feux de panne lors de freinages d’urgence.

Comme toutes les voitures actuelles, la Mazda 3 regorge d’équipements de sécurité. Avec 5 étoiles Euro NCAP, elle propose, entre autres, un système antiblocage des freins et un contrôle dynamique de stabilité de série, ainsi que le déclenchement automatique et accéléré des feux de panne lors de freinages d’urgence.


Les phares

Les phares Bi-xénon directionnels adaptatifs pivotent lorsqu’on tourne le volant et éclairent l’intérieur des virages.
Les phares Bi-xénon directionnels adaptatifs pivotent lorsqu’on tourne le volant et éclairent l’intérieur des virages.

En option, la Mazda 3 est équipée de phares Bi-xénon directionnels adaptatifs qui pivotent lorsqu’on tourne le volant et éclairent l’intérieur des virages. Grands, étirés, semblables à des yeux malicieux, ils confèrent à la Mazda 3 une bouille rigolote, presque humaine.


L'habitacle

Chaque occupant bénéficie d’un maintien dorsal optimal.
Chaque occupant bénéficie d’un maintien dorsal optimal.

Convivial, l’intérieur de la Mazda 3 est esthétique mais pas seulement. Il est pensé pour faciliter l’utilisation de l’ordinateur de bord avec son écran haut placé. De plus, chaque occupant bénéficie d’un maintien dorsal optimal.


Les rangements

Tout est conçu de manière pratique, seule la taille du coffre déçoit.
Tout est conçu de manière pratique, seule la taille du coffre déçoit.

Un accoudoir central à double fond, une vaste boîte à gants de 3,6 litres, un porte-lunettes au plafond, des porte- gobelets pour passagers arrière cachés dans une console rabattable au milieu de la banquette. Pratique et généreux! Seule la taille du coffre déçoit.


Le design

Le museau gagnerait à être plus agressif. Toutefois, les lignes de la nouvelle Mazda 3 ont été étudiées pour maximiser l’aérodynamisme grâce à quoi bruits d’air et consommation sont largement réduits.