Archives
20 juillet 2015

Une plante qui bouge

Les plantes sont incapables de se déplacer. Mais elles peuvent bouger comme le mimosa de cette expérience...

Zaak photo
Le petit Zaak va se transformer en jardinier pour cette expérience.
Zaak se transforme en jardinier photo.
Zaak se transforme en jardinier.

1. Pour cette expérience, Zaak a besoin d’un petit pot, d’un peu de terreau, d’eau, de quelques graines de Mimosa pudique et aussi de passablement de… patience. Vous comprendrez un peu plus tard pourquoi.

Zaak plante ses graines photos.
Zaak plante ses graines.

2. Maintenant, il faut planter les graines dans la terre. Et ensuite, les arroser régulièrement de manière à ce que l’humus reste humide. Notre jardinier improvisé a-t-il la main verte? Réponse à la case suivante.

Zaak s'approche de la plante photo.
Zaak s'approche de la plante.

3. Quelques semaines plus tard, la plante est sortie de terre et a belle allure. Bravo Zaak! Les feuilles sont bien ouvertes. Ne reste plus qu’à s’approcher du Mimosa pudique à pas de loup de manière à ne pas l’effaroucher.

La plante se ferme photo.
La plante se ferme.

4. Comme notre scientifique, vous pouvez tapoter du bout des doigts une feuille de Mimosa. Que se passe-t-il? Nom de Zeus, elle bouge, elle se ferme pudiquement comme pour échapper à vos coups répétés!

Le phénomène

Le Mimosa pudique (Mimosa pudica en latin) est une curiosité de la nature. Parce qu’il bouge! De jour, si on lui fiche la paix, il déploie ses feuilles à l’horizontale pour capter un maximum de lumière. Mais au moindre contact (ici, les doigts de Zaak), cette plante replie ses feuilles vers la tige comme si ces dernières avaient fané instantanément.

C’est un réflexe de défense. Soit pour se protéger d’une averse ou d’un coup de vent, soit pour dissuader les prédateurs de la croquer. Les biologistes appellent ce curieux phénomène: la séismonastie.

Texte © Migros Magazine – Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Bernard-Reymond