Archives
13 avril 2015

Une véritable Smart avec deux fois plus de place de place

Taillée pour la ville, la Smart Forfour ne rechigne pas à faire une petite escapade extra-urbaine. Mais en prenant son temps!

Smart Forfour
La nouvelle Smart Forfour

Si on m’avait demandé de choisir une voiture pour partir à la montagne, je n’aurais sans doute pas pensé à une Smart en premier lieu. Mais c’est mon planning et non moi qui décide et c’est donc dans cette petite citadine que je me suis rendue à Engelberg (OW), pour y passer quelques jours avec ma sœur.

Une Smart, oui, mais dans sa version Forfour, pour quatre occupants, avec bien plus d’espace de chargement et toute la place nécessaire pour y entreposer notre matériel de sport et nos affaires.

Vue de l’extérieur, la Forfour est juste plus longue que la Smart classique, puisqu’elle intègre deux portières en plus, mais garde des proportions menues et le caractère bien trempé de la nouvelle carrosserie de la marque, plus robuste et affirmée que l’ancienne version.

A la ville, j’avais l’impression de piloter un jouet, tant elle est facile à manœuvrer. Mais si elle se parque et se faufile avec une aisance déconcertante grâce à ses dimensions réduites, ce n’est pas pour autant qu’à l’intérieur on se sent à l’étroit. Bien au contraire, j’ai été étonnée par l’accueillant habitacle, qui m’a aussi séduite par son originalité et sa luminosité.

L’ordinateur de bord vous a à l’œil

Sur autoroute et en montée, la Forfour est particulièrement stable mais manque un peu de punch. En effet, la motorisation du test, avec ses 71 chevaux, ne pouvait pas m’offrir un dynamisme hors norme. Mais en jouant avec les vitesses, nous avons réussi à trouver un terrain d’entente.

Toutefois, l’ordinateur de bord me rappelait à l’ordre avec un système ingénieux destiné à responsabiliser le conducteur, en lui indiquant non seulement la vitesse la plus appropriée pour limiter la consommation, mais en le renseignant également sur son comportement (anticipation et accélération).

Pour conclure, je dirais que la Smart Forfour est résolument taillée pour la ville, mais ne rechigne pas à faire une petite escapade extra-urbaine, en prenant son temps.

Et dans la vraie vie, elle est comment, cette voiture?

Le look
Elle double le nombre de places mais garde son identité. La Smart Forfour reprend dans sa nouvelle version les traits de la Smart classique, son air insouciant et sa fraîcheur. Les phares plus grands et la carrosserie plus musclée lui vont à merveille et apportent une certaine maturité à l’ensemble. Unie ou bicolore, elle se pare de couleurs tendance comme la combinaison très réussie blanc et ocre ou encore noir et moutarde.

Le coffre
Le coffre

Le coffre
Petit mais pratique, le coffre propose un petit volume de 185 litres en configuration 5 places et atteint un joli volume de 975 litres lorsque les dossiers sont rabattus. J’ai pu y ranger sans peine 2 snowboards et 2 paires de boots, 2 sacs de taille moyenne et un sac à dos.

L’habitacle
Très lumineux, ludique et original, l’intérieur de la Smart Forfour est étonnamment spacieux. La hauteur au plafond est particulièrement agréable et le confort satisfaisant, autant à l’avant qu’aux deux places arrière, séparées par une petite console qui dissimule une aumônière à store avec porte-gobelets. Le hic: le revêtement blanc de la voiture test qui, s’il a l’avantage d’être rafraîchissant, est aussi très salissant.

Le tableau de bord
Le tableau de bord

Le tableau de bord
Ici encore, de la fraîcheur et de l’inédit. La console de la voiture testée était tapissée d’un tissu bleu vif duquel s’échappaient des éléments laqués blancs tout en rondeur. Simple et ludique, les instruments sont clairs et bien pensés. Un bon point pour la petite horloge à aiguilles intégrée au compte-tours, qui sort du tableau de bord avec la légèreté d’une bulle de savon.

La sécurité
La sécurité

La sécurité
De série, la Smart offre un système de stabilisation en cas de vent latéral qui s’enclenche dès que le véhicule dépasse les 80 km/h. Les dépassements de camions et les bourrasques ne lui font pas peur! Parmi les nombreuses options, on peut encore citer le capteur de collision, l’airbag genou pour le conducteur ou l’aide au démarrage en côte.

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli