Archives
13 juillet 2015

Une température relative

L’eau tiède est-elle chaude ou froide? Question idiote? Que nenni! Essayez et vous comprendrez!

Célestine en train de plonger ses mains dans le bac d'eau
Question température aussi, tout est relatif...

Cette expérience nécessite très peu de matériel, à savoir trois bacs assez grands pour qu’on puisse y plonger ses mains et une bonne dizaine de glaçons. Il faut aussi trouver un(e) sympathique volontaire. C’est Célestine qui s’y collera!

Célestine en train de mettre les glaçons dans le bac.
Mettre de l’eau fraîche et des glaçons

Dans le premier bac, mettre de l’eau fraîche et les glaçons. Dans le deuxième, de l’eau chaude comme pour un bain (environ 37° C). Et dans le troisième et dernier, de l’eau tiède (entre 20 et 25° C). Sans oublier bien sûr de retrousser ses manches...

Célestine avec une main dans le bac d’eau froide et l’autre dans le bac d’eau chaude.
Mettre une main dans le bac d’eau froide et l’autre dans le bac d’eau chaude.

Il est temps pour Célestine de se jeter à l’eau! Elle plonge courageusement une main dans le bac d’eau froide et l’autre dans le bac d’eau chaude. Puis, elle reste ainsi, sans bouger, pendant une ou deux minutes. Tic-tac, tic-tac…

Célestine a les deux mains dans le bac principal, rempli d'eau tiède.
Quel sera le verdict pour l'eau tiède?

Driiiiinng! Comme notre cobaye, retirez simultanément vos mains des deux bacs pour les replonger immédiatement dans celui contenant de l’eau tiède. Sans tout éclabousser évidemment! Que ressentez-vous?

Le phénomène

La main qui trempait dans l’eau froide trouve que l’eau tiède est chaude, alors que celle qui était dans l’eau chaude la trouve froide. Quand nos sens sont soumis à une sensation nouvelle, on la ressent d’abord fortement et, après un moment, elle semble moins intense.

Comme lorsqu’on entre dans une cuisine et que la bonne odeur du repas nous frappe, puis s’atténue rapidement. On appelle cela l’adaptation sensorielle. Ici, la main s’est habituée au froid, elle est surprise du changement et surestime la nouvelle température. Et c’est l’inverse pour l’autre main.

Texte © Migros Magazine | Alain Portner

Auteur: Alain Portner