Archives
25 juin 2012

Une vie au service de Migros

Jules Kyburz, président de la Fondation Gottlieb et Adele Duttweiler, quitte la communauté Migros après soixante années passées au service du distributeur.

Portrait de Jules Kyburz dans un jardin
Jules Kyburz cède la place à la tête de la Fondation Gottlieb et Adele Duttweiler à Peter Birrer.

«Chers clients, chers délégués, chers membres des comités coopératifs, chers collaborateurs d’aujourd’hui et d’hier, le 30 juin marquera la fin de mes soixante ans d’engagement au service de Migros. Je n’aimerais pas m’en aller sans vous adresser un vif merci. Je vous suis reconnaissant de m’avoir permis de travailler si longtemps pour Migros et d’avoir ainsi pu contribuer à influencer son destin pendant de si longues années. Surtout, j’aimerais vous remercier pour votre fidélité à Migros.

Durant ces six décennies, Migros a gagné en force et en taille. Lorsque j’ai rejoint l’entreprise en 1952, son chiffre d’affaires annuel s’élevait à 303 millions de francs. Aujourd’hui, il faut seulement quatre jours au groupe pour atteindre cette somme. Ce qui montre bien à quel point l’entreprise s’est développée.

Ceux qui présideront à la destinée de Migros, après ma génération, ont une mission importante: ils doivent veiller à ce que Migros reste fidèle à elle-même, c’est-à-dire unique et singulière comme aucune autre société. Ils doivent aussi conserver cet équilibre savant entre succès économique et bien commun. Pour relever ces défis, je leur souhaite beaucoup de courage, de chance et de succès.

Je me réjouis que la Fondation Gottlieb et Adele Duttweiler ait désigné Peter Birrer, 69 ans, pour me succéder. Ce dernier a commencé ses activités à Migros il y a quarante-quatre ans au sein de l’Institut Gottlieb Duttweiler (GDI). Après trois ans, il a décidé de travailler pour la coopérative Migros Lucerne, où il a exercé diverses fonctions, avant d’être nommé directeur en 1992.

Peter Birrer a su convaincre par sa personnalité et sa droiture. Il a en outre connu la vente de près et démontré sa capacité à répondre aux souhaits des clients et des collaborateurs.

Son sens de l’engagement n’est pas passé inaperçu à Zurich non plus. Il a donc été nommé en 1996 dans la plus grande coopérative Migros de l’époque – celle de Zurich – comme directeur. En 2004, Peter Birrer a pris sa retraite et a rejoint la Fondation Gottlieb et Adele Duttweiler. Je ne pourrais pas imaginer un meilleur successeur!»

Auteur: Jules Kyburz

Photographe: Paolo Dutto, Herbert Zimmermann