Archives
30 juin 2014

Vacances familiales en voiture: des conseils pour un trajet serein

L’année scolaire touche à sa fin et nombreux sont les parents qui prendront la route pour passer des vacances bien méritées. Mais avant d’arriver à la plage, il faut penser au voyage.

Illustration d'une famille en voyage dans une voiture décapotable
En route, n'oubliez pas la pause de quinze minutes toutes les deux heures.

La sécurité avant tout!

On ne le dira jamais assez, il faut partir avec une voiture bien préparée. Outre les vérifications d’usage (pneus, niveaux d’huile et d’eau, etc.), il faut s’assurer que chaque occupant soit en parfaite sécurité. Il est primordial que les enfants soient installés sur des sièges adaptés à leur âge et que leur dispositif d’attache soit compatible et en parfait état.

Avant le départ, on s’assurera que les sacs et valises soient stables et bien rangés pour éviter qu’ils ne blessent les occupants en cas de choc ou de freinage sec.

Avant le départ

Il est important d’expliquer le déroulement du trajet à vos enfants et leur rappeler les règles. En nommant les étapes et en annonçant les pauses à l’avance, vous rythmez le voyage et il leur paraîtra un peu moins ennuyeux. Ils devront aussi comprendre qu’ils sont obligés de garder leur ceinture de sécurité et qu’ils ne devront pas perturber le conducteur.

Si le cœur vous en dit, vous pouvez établir un système de points et récompenser les enfants sages par un petit cadeau à l’arrivée!

L’organisation

S’il est évident que le gros des bagages doit se trouver dans le coffre, prévoyez tout de même quelques affaires dans l’habitacle. Ainsi vous n’aurez pas besoin de vous arrêter pour y accéder.

Pensez à prendre des collations et des boissons, mais pas uniquement. Prévoyez biberons et gourdes faciles d’emploi, une petite pharmacie d’appoint et pour les petits incidents: sacs en plastique pour les maux du voyage, langes pour les plus jeunes, lingettes humides pour se rafraîchir et se nettoyer, habits de rechange et un spray qui neutralise les odeurs, ça peut toujours servir! N’oubliez pas de prévoir coussins, couvertures et doudous au cas où Morphée viendrait à se joindre à vous.

Petite astuce, pour les snacks à déguster en route, mieux vaut prévoir de petites quantités et multiplier les en-cas. Comme en avion, le temps paraît moins long lorsqu’on est occupé à grignoter!

Le repos

Les voyages ne sont pas uniquement épuisants pour le conducteur, ils le sont également pour les petits. Dans la mesure du possible et uniquement si la personne qui conduit est suffisamment reposée, préférez un trajet à des heures auxquelles vos enfants ont l’habitude de dormir. Ainsi vous leur épargnerez l’ennui des trajets trop longs, les fortes températures et éviterez sûrement de nombreux bouchons. Toutefois, de jour comme de nuit, n’oubliez pas de faire une pause de quinze minutes toutes les deux heures.

Si vous voyagez en journée, ces pauses sont tout aussi importantes pour les enfants. Deux heures, c’est le temps maximum qu’un enfant peut supporter assis dans la même position. Quelques aires d’autoroute disposent de places de jeux ou de zones d’herbe sécurisées. Avant de partir, repérez-les sur votre itinéraire. Vous pourrez ainsi profiter pour jouer au frisbee ou marcher un peu avec vos enfants. Ces arrêts sont aussi l’occasion de se dégourdir les jambes et de s’aérer!

Mal au cœur?

Si votre enfant supporte mal les transports, il existe de nombreux moyens pour minimiser les effets. Avant toute chose, il ne faut pas voyager le ventre vide. Faites un repas léger, sans laitages et pauvre en graisse en privilégiant les sucres lents.

Si vous n’êtes pas adeptes des médicaments contre les maux de voyage, vous pouvez préparer des infusions de gingembre ou de l’eau de mélisse qui sont très efficaces contre les nausées.

Si le goût ne convient pas aux papilles de vos bambins, vous pouvez également utiliser des huiles essentielles de menthe poivrée ou de basilic, mais attention, ces produits ne conviennent pas aux enfants de moins de 3 ans.

Autre solution, il existe des bracelets anti-nausée qui fonctionnent par acupressure et qui se portent aux deux poignets. Vous en trouverez facilement sur internet ou en pharmacie.

Aux premiers signes de malaise, attirez l’attention de l’enfant sur la ligne d’horizon à l’avant du véhicule. Par exemple, demandez-lui combien de voitures rouges se trouvent devant vous ou s’il peut apercevoir le prochain panneau routier.

Dernier point, aérez le véhicule régulièrement et, si vous ne disposez pas d’une climatisation efficace, évitez de rouler aux heures les plus chaudes, soit entre 11 h et 16 h.

Les distractions sans les parents

Aujourd’hui, grâces aux tablettes et lecteurs DVD portables, il existe de nombreux moyens d’occuper les enfants individuellement: jeux, films ou lectures, les possibilités sont quasi infinies. Pensez à leur prendre des casques audio, pour ne pas être importunés par le bruit des jeux et films qu’ils regardent.

Vous pouvez aussi embarquer un cahier de coloriage, mais attention au mal du voyage! Avant le départ, n’hésitez pas à passer à la librairie ou à la bibliothèque pour vous procurer des livres de devinettes ou de jeux à faire en voiture. Prenez également un moment pour choisir avec vos enfants les CD, DVD ou les petits jouets qu’ils tiennent à avoir avec eux pour le voyage et mettez-les dans un sac personnalisé. Vous pourrez y glisser des petites surprises, comme des vignettes autocollantes, de la pâte à modeler ou un livre d’énigmes qui pourront les surprendre et les occuper.

Les jeux en famille

Profitez de ce moment privilégié pour leur raconter vos anecdotes d’enfance, revoir les chansons apprises en classe pendant l’année ou, au retour, leur demander de vous raconter ce qu’ils auront préféré pendant ce séjour!

Selon l’âge de vos petits anges, il se peut qu’éclatent des chamailleries. Pour éviter tout conflit, prévoyez assez de jouets et des activités adaptées à chacun. Si la différence d’âge est trop importante pour faire des jeux communs, dédiez-leur du temps séparément en expliquant que chacun aura son moment pour discuter avec les parents. Bonne route et belles vacances!

© Migros Magazine Leïlla -Rölli

Auteur: Leïla Rölli

Photographe: Corina Vögele