Archives
11 avril 2016

Voitures interdites

La saison des journées SlowUp débutera le 17 avril 2016: cyclistes et skaters auront dix-neuf fois l’occasion de rouler en toute tranquillité sur des tronçons interdits à la circulation automobile.

SlowUp
L’an dernier, 450 000 adeptes de la mobilité douce ont pris part aux différentes journées SlowUp – un record (photo: DR).

Si la majorité des participants aux journées SlowUp optent pour un vélo ou des patins en ligne, d’autres choisissent parfois des engins plus fantaisistes qui font penser à des roues de hamster géantes ou à des bicyclettes d’extraterrestres. Mais quel que soit le mode de transport choisi, ces adeptes de la mobilité douce partagent tous un point commun: ils se déplacent paisiblement et sans moteur.

En 2015, les organisateurs ont fait état d’une fréquentation record: 450 000 personnes ont participé aux journées découverte sans voiture – un chiffre encore jamais atteint.

Ce succès tient peut-être au fait que l’idée de départ est restée inchangée depuis le coup d’envoi du projet en 2000: les itinéraires, qui traversent de jolis paysages, sont interdits à la circulation automobile, les routes étant alors réservées une journée durant aux jeunes et moins jeunes qui se déplacent à la force de leurs muscles. Et l’objectif est clair: il ne s’agit pas de réaliser des performances, mais de s’amuser.

Pas besoin de s’inscrire

Ces événements populaires soutenus par Migros sont également appréciés des participants de dernière minute: il n’y a nul besoin de s’inscrire et pas un franc à débourser. Cette fois-ci, les journées auront lieu entre le 17 avril et le 25 septembre sur dix-neuf sites à travers la Suisse. Le parcours du 24 avril, qui fait le tour du lac de Morat sur de vastes routes cantonales, est un bel exemple du charme des itinéraires. Une liaison par bateau permettra à ceux qui le souhaitent d’écourter le trajet de 32 kilomètres.

SlowUp
SlowUp

Les différents circuits seront jalonnés de zones Famigros et Génération M, qui offriront aux familles des aires de jeu et de repos.

Des mécaniciens SportXX effectueront gratuitement de menus travaux de réparation; seul le matériel sera alors facturé. Car si l’on peut avoir envie de lever le pied, il serait fâcheux de devoir s’arrêter.

Auteur: Michael West