Archives
8 août 2016

Vos plantes vertes sont magnifiques

Isabelle Kottelat nous parle dans sa chronique du pouvoir des mots sur la croissance des plantes. Scientifiquement prouvé!

Le saviez-vous? La chronique d'Isabelle Kottelat.

Non, les personnes qui parlent amoureusement à leurs plantes, telle l’hystérique Lili de Scènes de ménage, ne sont pas siphonnées. On connaissait déjà l’influence de la musique sur les cultures. Une expérience américaine montre maintenant le pouvoir des mots sur la croissance des végétaux. Mais pas n’importe quels mots. Comme pour les humains, les plantes à qui on répète «Tu es nulle, pas belle», «Tu ne pousseras jamais bien», eh bien, elles ne poussent pas.

Aux Etats-Unis, une étude subventionnée par le gouvernement a permis à des scientifiques de tester la pensée positive sur des pots de terre semés de 23 semences de gazon chacun. Même quantité d’engrais, de soleil, même ambiance, mêmes conditions de culture – sous serre – pour les deux. Seule différence:

à la moitié des graines, les chercheurs murmuraient des mots doux, des mots d’encouragement, le tout avec une voix et une attitude très positives. L’autre moitié des futures plantes n’avaient droit qu’à des attaques, voire des insultes sur un ton agressif.

Le résultat – médiatisé dansTime Magazine – ne s’est pas fait attendre. Un gazon fort, vert, solide, et haut de 23 cm est sorti des graines qui avaient été encouragées; quelques malheureuses pousses isolées sont sorties péniblement de terre de l’autre côté. Conclusion: pour le bien de vos plantes, surveillez vos paroles!

Texte: © Migros Magazine | Isabelle Kottelat

Auteur: Isabelle Kottelat