Archives
19 mai 2014

Web et smartphone: en voiture!

La route représente le prochain enjeu des géants de l’électronique de loisirs. La Toile s’invite dans l’habitacle, alors qu’Apple et Google multiplient les partenariats.

Une femme au volant commandant à distance un écran de smartphone au-dessus du tableau de bord
Votre smartphone sera bientôt de
 connivence avec le tableau de bord de votre véhicule et jouera le rôle d’un 
assistant
 docile et
 polyvalent.

Samsung doit à nouveau payer une jolie amende pour utilisation non autorisée de brevets d’Apple sur son dernier Galaxy. De son côté, la pomme peaufine son iPhone 6, dont le plus grand écran et l’allure générale lorgne du côté des Taïwanais de HTC. Une petite innovation à droite, une vague nouveauté à gauche.

L'écran de commande de la voiture connectée monté sur le tableau de bord.
L'écran de commande de la voiture connectée.

En matière de téléphonie mobile, de tablette et de leurs systèmes d’exploitation, le combat fait de plus en plus penser à de simples suites d’escarmouches, tant sont proches les belligérants. De plus, le marché des smartphones ne connaît plus les taux de croissance du passé.

C’est pourquoi les grands acteurs du numérique en visent un autre: celui de la route. C’est désormais dans les automobiles qu’Apple et Google se livrent une lutte sans merci. A la clé, l’«In-Car Entertainement», soit le multimedia embarqué, l’un des aspects prometteurs de cette voiture connectée, bientôt aussi capable de freiner toute seule au feu rouge ou de rouler au pas dans un bouchon.

Une foule de marques en équiperont leurs habitacles

Lors du dernier Salon de l’auto à Genève, Apple présentait «Car Play», son système permettant d’intégrer les fonctionnalités de l’iPhone à l’écran tactile du poste de conduite.

Ferrari, Mercedes et Volvo vont d’ores et déjà en équiper leurs futurs modèles et d’autres partenariats, de Toyota à Peugeot Citroën en passant par Nissan ou Land Rover, sont annoncés.

Approche inverse chez Google: au lieu que l’écran de la voiture serve d’extension au smartphone, Androïd l’anime directement. Audi, General Motors ou encore Honda et Hyundai se seraient laissés convaincre.

De l’ordinateur à la montre en passant par la télévision: tout se connecte désormais à Internet et la voiture suit le mouvement. Le conducteur pourra ainsi contrôler et utiliser son smartphone sans quitter la route des yeux.

Quant aux passagers, on leur promet de développer les loisirs connectés lors d’ennuyeux trajets: il sera ainsi bientôt possible de télécharger de la musique, mais aussi des applications ou des films.

Texte: © Migros Magazine - Pierre Léderrey

Auteur: Pierre Léderrey