Content: Home

La reine du crochet

La vipère est le seul serpent venimeux présent en Suisse, sous forme de deux espèces: l’aspic et la péliade. On la trouve sur les coteaux, les rochers, les broussailles ou dans les bois, mais aussi les étangs ou les bords de torrent en montagne. Un animal tout sauf agressif.

Vipère ou couleuvre? C’est toujours la question quand on croise un serpent chez nous. Le dessus de la tête de la vipère est recouvert de petites écailles. Elle est aussi plus courte et plus trapue que la couleuvre. La pupille de son œil est verticale, et celle de la couleuvre arrondie.

Ce qui est amusant avec les vipères, c’est qu’elles peuvent être un peu de toutes les couleurs: grises, beiges, jaunes, rouges ou même complètement noires, surtout chez les spécimens vivant en altitude. L’hiver, les vipères s’enterrent à une vingtaine de centimètres dans des galeries naturelles comme des crevasses ou terriers de rongeurs, et entrent en léthargie. Au printemps, elles se nourrissent de campagnols, de mulots, de lézards et d’oiseaux.

Elles ont deux crochets à venin à l’avant de la mâchoire pour neutraliser les proies. Les toxines du venin paralysent et tuent la proie et ses enzymes permettent de la digérer.

La vipère ne s’attaque pas à l’homme et les cas de morsures sont rares. Si cela arrive, il faut appeler les secours. Aspirer le venin ou mettre un garrot ne sert à rien.

Textes: © Migros Magazine | Laurent Nicolet

 

Publié dans l'édition MM 20
15 mai 2017

Texte
Illustration(s)
  Super   Commentaires  0

 Imprimer  Envoyer

Ses ennemis

L’homme

L’homme craint la vipère et la vipère craint l’homme. Avec sans doute davantage de raisons: la mauvaise réputation des serpents, qui remonte à Adam et Eve, vaut souvent à la vipère d’être massacrée en cas de rencontre inopinée. L’homme a aussi réduit l’habitat et la population des proies habituelles du serpent par l’agriculture intensive, l’urbanisation et la construction de routes et autoroutes, etc.

Les rapaces la buse et l’aigle royal ne dédaignent pas inscrire la vipère à leur menu.

Quelques mammifères le renard, le hérisson et le blaireau peuvent faire partie des prédateurs très occasionnels de la vipère.


Rédiger un commentaire


0 Commentaires

  • Vous avez déjà signalé ce commentaire