Content: Home

Une épice indienne devient un superaliment occidental

On dit beaucoup de bien du curcuma: en plus d’être savoureuse, cette épice a une action anti-inflammatoire et renforcerait le système immunitaire.

Nouvelle tendance alimentaire, le «Golden Latte» ou «lait d’or» est très prisé aux Etats-Unis, mais la boisson lactée jaune est originaire d’Inde. Au lieu de café, on ajoute du curcuma en poudre à du lait chaud, puis d’autres épices et du miel. Stars et blogueurs en raffolent.

Le curcuma, tubercule jaune-orange d’Asie du Sud, appartient à la famille des zingibéracées. On dit beaucoup de bien de cette épice. Elle posséderait des vertus anti-inflammatoires et antioxydantes, renforcerait le système immunitaire et contribuerait à une bonne digestion, en particulier celle des graisses, ce qui augmente sa popularité.

En Inde, le curcuma est une épice employée chaque jour comme le sel et le poivre chez nous. On la retrouve dans presque toutes les sauces et les currys. Bien entendu, le «Golden Latte» n’est pas une invention occidentale. Depuis toujours, les parents indiens servent du lait chaud avec du curcuma à leurs enfants en cas de refroidissements. «Cela m’a bien fait rire lorsque j’ai vu que Starbucks vendait des laits au curcuma aux Etats-Unis», raconte l’architecte indienne Tanvi Jain. Elle ajoute: «Pour nous, c’est comme si une chaîne internationale de café vendait du sirop pour la toux et que les gens trouvaient cela à la mode.» Le «Golden Latte» n’est-il donc qu’un style de vie tendance ou est-il réellement si sain? Pour l’Ayurveda, la médecine traditionnelle indienne, le curcuma compte parmi les épices les plus importantes de l’armoire à pharmacie. Il appartient aux épices dites «chaudes» dont l’action est purifiante et énergisante.

En cas d’engorgement des voies respiratoires, les substances chaudes, amères et astringentes comme le curcuma ont un effet équilibrant et bénéfique»,

explique Kerstin Rosenberg, directrice de l’Académie européenne d’Ayurveda.

Une aide contre le diabète

Le curcuma n’aide pas seulement en cas de refroidissements. Kerstin Rosenberg confirme:

Anti-inflammatoire et thérapeutique, il nettoie le sang, agit contre les champignons intestinaux et les parasites, stimule le métabolisme de graisse et est utilisé en médecine pour les diabétiques.»

Différentes études ont démontré que le curcuma avait un impact positif lors de diabète ou de démence.

Consommer du curcuma avec du lait est tout à fait approprié.

Le curcuma rend le lait plus facile à digérer, en particulier quand on ajoute un peu de gingembre. Il agit mieux sur le système immunitaire avec du lait»,

indique Kerstin Rosenberg.

Important à savoir: le curcuma est liposoluble. Dans l’Ayurveda, les épices ont une meilleure efficacité avec un excipient. Mélangé à du miel et de l’eau chaude, le curcuma aide en cas de diabète. Avec du yogourt de chèvre, il agit contre les inflammations intestinales et avec du ghi (beurre indien), il soulage les problèmes de peau.

Texte: © Migros Magazine – Eva Hirshi

 

Publié dans l'édition MM 7
13 février 2017

  Super   Commentaires  1

 Imprimer  Envoyer

Recette

«Golden Latte»

1 verre de lait

½ cuillère à café de curcuma en poudre

Pour affiner, ajouter du gingembre, du miel, de la cannelle et/ou de la cardamome à votre guise. Déposer sur une plaque chaude et faire chauffer. Savourer.

Conseil Impuls

Quinoa ou épeautre?

Qu’est-ce qui est le mieux au fond? Des superaliments importés ou des plantes locales? Impuls fait la comparaison sur:

www.migros-impuls.ch

Impuls est la nouvelle initiative santé de Migros.


Rédiger un commentaire


1 Commentaire

Maurice Burnier [Invité(e)]

Ecrit le
13 février 2017

Il serait vain de vouloir donner aussi la liste des plantes médicinales et de leurs vertus bien de chez nous : elles sont si nombreuses et si variées ! Le curcuma est certes connu en Inde car il est produit. Mais, cette épice voyage, soit en avion ou en bateau, et le transport en fait perdre ses principales qualités. En Suisse, dans nos régions, qui ne connaît pas la délicieuse salade printanière appelée le cresson ? Elle est en effet l'une des premières plantes à pousser le long des ruisseaux, en terres grasses. Cette plante est mieux qu'un agréable légume : elle contient tous les éléments de fer et de soufre qui font d'elle un des plus puissants dépuratifs du sang. Elle est aussi stimulante, apéritive, rafraîchissante et diurétique. Elle contribuera donc à lutter contre toutes sortes de maladies chroniques, telles que hydropisie, engorgement des reins, constipation consécutive à la paresse intestinale. Comme elle est riche en vitamine C; elle sera donc un appui fort utile durant l'année. En médecine, le cresson est encore utilié pour combattre les affections pulmonaires : catarrhe, brobnchite, et diverses maladies de la peau. Outre sa consommation à l'état frais ou en légume, le cresson peut être pilé pour donner un extrait juteux que l'on mélangera au lait, ou aliments des enfants, en remplacement du uus de citron. On peut aussi préparer un sirop en laissant cuire à feu très doux une quantité de jus de cresson avec poids égal de sucre jusqu'à consistance voulue. Ce sirop est souverain contre les affections pulmonaires : toux. bronchites. Mais terminons en rappelant que cette plante rend les plus grands services à l'organisme. Ne manquons pas d'en faire des cures, car le cresson se cultive facilement; et constitue aussi une ressource maraîchère importante et locale pour nos agriculteurs.

  • Vous avez déjà signalé ce commentaire