Content: Home

Vélo électrique: yes, you can

Remplacer la voiture par un cycle à assistance électrique, même de luxe et très bien équipé, est-ce possible pour le quotidien? Conclusion de notre test: plutôt oui, mais avec quelques réserves essentiellement de saison.

Après trois mois d’usage intensif de mon Stromer ST2, je crois pouvoir répondre à la question de départ: la pendularité au quotidien avec un vélo électrique est-elle possible? La réponse est nuancée. Techniquement, pas de souci: ce vélo électrique a tenu la distance (23 kilomètres, en l’occurrence) sans panne ni faiblesse. Même les températures largement négatives de ces derniers jours n’ont pas eu raison de la batterie. Le spécialiste du magasin M-way de Lausanne rappelle tout de même «qu’en dessous de 3 ou 4 degrés, il vaut mieux protéger la batterie du froid, car des températures négatives prolongées peuvent altérer sa capacité de charge future.»

Tout juste m’a-t-il semblé que plus l’air ambiant fraîchissait, plus ladite charge diminuait rapidement. Mais peut-être était-ce plutôt parce que, pressé d’arriver à la maison en roulant à la nuit tombée, j’ai un peu abusé du mode 3 d’assistance électrique maximale. Ce qui, évidemment, a une incidence négative sur le nombre de kilomètres que l’on peut potentiellement parcourir.

Dans la froide nuit de l’hiver

A propos d’obscurité, elle tombe si vite dès novembre que, même si l’éclairage du Stromer est vraiment excellent, je confesse que cela… nuit au sentiment de sécurité. Et donc au plaisir de rouler. Je pensais que le froid serait un obstacle à la pratique hivernale du vélo, mais c’est plutôt l’incapacité à rentrer (voire à partir, si l’on travaille tôt) de jour qui a posé problème. Surtout si l’on quitte les lumières de la ville ou de sa proche banlieue, cet aspect doit absolument être pris en considération. Habits, sac et éléments réfléchissants sont indispensables. Et même dans ce cas-là, entre la circulation et le constat tenace qu’on se sent un peu perdu sur une route pas du tout éclairée, il faut tester avant de se décider. Autre souci durant la mauvaise saison: le brouillard. Là aussi, clairement moins présent en ville, il rend la route fort peu rassurante pour le cycliste des champs. A chacun donc de savoir quel type de trajet l’attend pour aller travailler.

On peut aussi relativiser en se rappelant que ces inconvénients saisonniers ne concernent finalement qu’une petite partie de l’année. Et que, dès que la neige, le verglas ou le brouillard givrant s’invite en plaine, chaque déplacement en véhicule individuel se complique de toute façon. Car le reste du temps, l’expérience s’est avérée plutôt positive. Evidemment, après une journée particulièrement bien remplie, monter en selle représente un petit effort. Naturellement aussi, l’allongement du temps de trajet – relatif si l’on circule aux heures de pointe, car une bicyclette permet plutôt de gagner du temps – doit être regardé à travers le prisme des nombreux avantages de ce mode de locomotion. Au fond, notre conclusion en forme de «oui, mais» ne constitue pas un problème si l’on se laisse la possibilité de continuer à utiliser d’autres moyens de transport quand le temps ou le ciel font raisonnablement défaut. Et alors c’est tout un monde qui s’ouvre à vous en quelques coups de pédales... assistés.

Texte © Migros Magazine – Pierre Léderrey

 

Publié dans l'édition MM 50
12 décembre 2016

Texte
Image(s)
  Super   Commentaires  1

 Imprimer  Envoyer


Rédiger un commentaire


1 Commentaire

Julien bertin [Invité(e)]

Ecrit le
13 décembre 2016

Super article, je suis content de voir qu'on parle de plus en plus de vélo électrique car c'est l'une des solutions les plus prometteuse selon moi ! Par contre je pense qu'on devrait parler un peu plus des kits pour motoriser les vélos, c'est simple, on garde son vélo, et c'est du coup plus accessible. Et il n y a pas besoin d'acheter encore un nouveau vélo ! voici mon blog qui explique comment j'ai motorisé mojk vélo pour ceux que ça intéresse ! : http://moteur-velo-electrique.fr/

  • Vous avez déjà signalé ce commentaire