Content: Home

La citadine 100% électrique, endurante et ludique!

Avec la nouvelle Nissan Leaf, on ne se rend presque plus compte qu’on est au volant d’une électrique. Et ça, c’est très plaisant.

Les premiers mots qui me viennent à l’esprit pour décrire la nouvelle Nissan Leaf sont « ludique » et « pratique ». Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je récupère souvent les véhicules de test en région Lémanique et que je dois les rapatrier chez moi, à Neuchâtel. Un trajet qui me fait souvent angoisser lorsque, comme cette semaine, je roule en tout électrique. Habituellement, les véhicules électriques ont une autonomie annoncée de 180 km, (sauf exception comme les Tesla) et ce chiffre dépend considérablement de la vitesse moyenne ainsi que de la topographie. Par exemple, rouler uniquement sur autoroute réduit de moitié l’autonomie, d’où ma peur de la panne. Pour l’éviter, je ne dépasse pas les 100 km/h et j’évite radio, sièges chauffants et toutes options qui pourraient encore réduire la charge et arrive à mon domicile la goutte au front et le voyant de réserve allumé.

Avec la Nissan Leaf, pas de souci! Légèrement plus endurantes que ses congénères, elle déclare 250 km d’autonomie pour une utilisation citadine (26% de plus que la dernière version), ce qui, même en divisant l’autonomie par deux en passant par l’autoroute, me permettait largement de retrouver mon chez moi sans réduire la vitesse ni couper les options de confort... et ça change tout! Les craintes éliminées, on ne se rend presque plus compte d’être au volant d’une électrique... si on fait abstraction de son moteur silencieux et de ses accélérations linéaires, évidemment. C’est ce qui est plaisant avec la Leaf. Elle est essentiellement conçue pour la ville, mais permet tout de même de faire un saut dans une autre ville une fois de temps en temps.

Très réactive à faible vitesse, son dynamisme est satisfaisant sur autoroute et permet de dépasser sans avoir l’impression de « mouliner ». Et puis il y a toute la technologie embarquée qui offre plus que l’essentiel. Grâce à l’application Nissan Connect Ev, on peut coupler le véhicule à son smartphone, son ordinateur ou sa tablette et ainsi obtenir des informations sur l’état de charge, des statistiques de trajet et de consommation, mais également de lancer ou arrêter la charge à distance et de préchauffer l’habitacle. Le futur est peut-être déjà dans nos garages!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le look Avec ses phares globuleux positionnés sur le dessus et ses proportions menues, la Nissan Leaf me fait penser à un petit batracien. Très expressive, elle se distingue par un design futuriste et aérodynamique. Singulièrement différent, son arrière comporte deux bandes de phares encadrant le hayon sur presque toute sa longueur, lui conférant une signature lumineuse largement reconnaissable.

L’intérieur Blindée de technologies et dotée d’un design contemporain, la Nissan Leaf offre un confort satisfaisant pour le conducteur et ses passagers, mais sa sellerie manque un peu de moelleux. On y trouve, entre autres, des sièges chauffants à l’avant comme à l’arrière (version Tekna), la climatisation automatique avec filtre à pollen ou encore un ordinateur de bord avec affichage de la consommation d’énergie et statistiques de conduite. Le bon point? La sellerie est aussi disponible en bio-tissu, à base de fibres de canne à sucre et neutre en bilan carbone.

Le coffre Pour une petite citadine électrique, la Nissan Leaf offre un coffre de bonnes dimensions: 370 litres en configuration cinq places (355 l pour la version Tekna). Banquette rabattue, la zone de chargement atteint 720 litres.

La charge Il y a quatre façons de charger le véhicule:

•La borne publique rapide: de 0 à 80% de charge en une demi-heure. D’ici 2018, 150 bornes rapides seront installées sur le réseau autoroutier suisse.

•La borne publique classique: La LEAF sera rechargée en 4 h avec la batterie de 24 kWh ou en 5.5 h avec la 30 kWh.

•La borne à domicile: Installée chez vous, elle chargera entièrement une batterie 24 kWh en 5 h 30–7 h avec la batterie 24 kWh.

•La prise domestique: grâce au câble fourni, on charge n’importe où!...mais c’est plus long. Sur du 10 A il faut compter 10 heures pour charger complètement une batterie de 30 kWh.

La Nissan Leaf, comme toutes les voitures électriques, s’adresse surtout aux personnes qui disposent d’un garage ou aux entreprises qui bénéficient d’un parking dans lesquels installer une borne, sans quoi la recharge régulière est un peu contraignante et demande de l’organisation.

Le freinage « régénératif » Astucieux, on recharge la batterie à chaque freinage ou lorsque le véhicule décélère!

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

 

Publié dans l'édition MM 47
21 novembre 2016

Texte
  Super   Commentaires  0

 Imprimer  Envoyer

Fiche technique

Moteur électrique

Batterie lithium-ion laminée

Puissance max: 109 ch (80 kW)

Boîte automatique

Performances:

0-100 km/h = 11,5 s

Vitesse de pointe: 144 km/h

Autonomie: 250 km

Poids à vide: 1525 kg

Consommation:

Mixte: 15 kWh/100 km (équivalent essence: 1,7 l/100 km)

Emissions de CO2: 0 g/km

Etiquette Energie: A

Dimensions: Lxlxh = 444,5 cm x 177,0 cm x 155,0 cm

Prix: à partir de Fr. 22 660.-


Rédiger un commentaire


0 Commentaires

  • Vous avez déjà signalé ce commentaire