2 juillet 2020

La cité à remonter le temps

Classé parmi les plus beaux villages de Suisse, Avenches mérite le détour. Pour ses incontournables vestiges et trésors romains, son bijou de bourg médiéval, son Haras national et sa longue plage de sable fin.

Photos: Avenches Tourisme
Temps de lecture 3 minutes

Le temps des Romains

Il y a 2000 ans, Aventicum était la capitale de l’Helvétie romaine. À son apogée, elle comptait quelque 20 000 âmes (aujourd’hui, cette commune abrite un peu plus de 4000 habitants). Une balade d’une heure et demie, que l’on peut également faire à vélo, permet de se rendre compte de l’étendue de cette cité antique, qui était protégée par une enceinte de 5,5 km, percée de quatre portes et flanquée de 73 tours (il n’en reste qu’une debout). On peut y contempler les vestiges du théâtre, de l’amphithéâtre (16 000 places pour assister à des combats de gladiateurs ou à des chasses d’animaux exotiques), d’un temple, d’un sanctuaire et des thermes. En plus, sur le site archéologique, sont installés des stéréoscopes qui offrent aux visiteurs la possibilité unique de
voir – en 3D s’il vous plaît! – l’aspect initial de ces monuments.

Après avoir flâné au milieu de cette ville fantôme, une visite du Musée romain, qui domine les célèbres arènes, s’impose. Histoire de se faire une idée plus précise de la vie quotidienne dans la capitale des Helvètes, admirer quelques-uns de ses trésors (en particulier, la copie de l’exceptionnel buste en or de l’empereur Marc-Aurèle découvert en 1939 dans une canalisation de l’époque) ou encore essayer de percer le mystère d’un dodécaèdre dont on ignore toujours aujourd’hui l’usage exact.

L'époque médiévale

Si la cité d’Avenches est aujourd’hui classée parmi les plus beaux villages de Suisse, elle le doit en grande partie à son riche passé médiéval. Stratégiquement situé dans la Broye, entre Berne et Lausanne, ce bourg est en effet un véritable joyau de l’architecture moyenâgeuse. Et fort bien conservé, ma foi. Pour s’imprégner de son charme, il vaut la peine de se perdre dans ses ruelles pavées, de se promener à l’ombre de ses tours imposantes et de ses bâtisses historiques, d’arpenter ses escaliers aux marches inégales et sa rue centrale en arcades, d’admirer les façades de style Renaissance de son château du XIIIe siècle…

En musardant ainsi, vous tomberez peut-être sur un buste du général Guisan (un ­enfant de la cité), un monument en souvenir d’Ernest Failloubaz (le «gamin volant» comme on le surnommait à l’époque, qui a réalisé en 1910 le premier vol de ville en ville, de Payerne à Avenches) ou encore sur une… tête de Maure (l’emblème officiel de la ville qui fait un peu penser au drapeau de la Corse).

La période actuelle

L’ancienne capitale de l’Helvétie romaine est devenue aujourd’hui la Mecque du cheval. Le Haras national suisse (HNS) d’Agroscope se trouve en effet à un petit trot du bourg d’Avenches. Fondé en 1898, il est désormais le centre de compétences de la Confédération pour la détention, l’élevage et l’utilisation des équidés. Les experts du HNS – agronomes, biologistes, vétérinaires… – dédient une part de leurs activités de recherche équine au cheval franches-montagnes (leur troupeau compte une cinquantaine d’étalons), la seule race originaire de notre pays qui subsiste encore.

Ce lieu, qui fleure bon le foin et le crottin, se visite librement via un parcours didactique, agrémenté de panneaux informatifs. L’occasion de suivre les entraînements des chevaux et de se balader au milieu d’installations aussi bien anciennes qu’ultra-modernes, comme ces systèmes d’affouragement et de détention actuellement en test. En prime, l’on peut encore observer la deuxième plus grande colonie de cigognes de Suisse qui niche justement ici, et assister aux vols encore balbutiants des 78 cigogneaux de l’année.

Et pour terminer ce tour d’Avenches en beauté, rien de mieux que d’aller piquer une tête dans le lac de Morat et de lézarder sur la plus longue plage de sable fin du pays, avec vue imprenable sur le Vully. Il y a pire comme programme, non?

Informations: Avenches Tourisme, tél. 026 676 99 22, www.avenches.ch et www.harasnational.ch.

Benutzer-Kommentare

Articles liés

Une marche en apesanteur

Vacances en Suisse

Destination: Suisse allemande

Le Palais des Congrès, qui n'est pas sans rappeler Brasilia, accueille notamment une piscine couverte (photo: DR).

Bienne, la bâtisseuse

Le smartphone greffé à la main: depuis fin février, Alain Berset a dû mettre sa vie de famille entre parenthèses.

Sur les pas de Monsieur Santé