12 septembre 2018

Beat Richner au Cambodge

Isabelle Chevalley, conseillère nationale (VD/Vert’libéral), commente la photo de la semaine.

Beat Richner dans la foule à
Beat Richner dans un des hôpitaux «Kantha Bopha» qu'il a fondés au Cambodge (photo: Monika Flueckiger/Schweizer Illustrierte).
Isabelle Chevalley, conseillère nationale (VD/Vert’libéral)

«On entend souvent dire que l’on est trop petit pour changer quelque chose sur cette planète. Beat Richner (lien vers sa fondation, en anglais) nous a prouvé le contraire. Ce pédiatre et violoncelliste suisse a réussi en vingt-sept ans d’engagement à créer cinq hôpitaux au Cambodge et à sauver des milliers d’enfants.

Il vient de décéder à l’âge de 71 ans mais son héritage lui survivra longtemps.

Beat Richner nous a démontré qu’un seul homme peut soulever des montagnes et que rien n’est impossible si la volonté et la passion sont là.

Isabelle Chevalley

Merci Monsieur Richner pour cette belle leçon de vie. Nous avons le droit d’échouer mais nous n’avons pas le droit de ne pas essayer, quelle que soit la cause pour laquelle on s’engage.»

Benutzer-Kommentare

Articles liés

FlexFab

«Je peux vivre de ma musique»

Julie et Camille Berthollet

Deux sœurs au diapason

Mélanie René

Le temps de danser pour Mélanie René

Sara, 33 ans, aide soignante de Vevey

Dans les oreilles